logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/03/2012

3 CONFUCIUS SOCRATE … et JESUS Fin

CREDO POST CHRETIEN

HERITAGE DE L HISTOIRE

 

« ...Il n'y a rien de stable dans l'histoire. La « culture commune » change continuellement.

Le christianisme est venu à un moment donné de l'histoire humaine, après l'Égypte, les cultures
de la Mésopotamie, la juive comprise, après la Grèce et Rome.

Affirmer sans broncher et sans plus que « l'Occident chrétien, (en mettant l'accent sur chrétien), a donné naissance aux droits de la personne, à la liberté individuelle, à la valorisation de la femme,
au souci des démunis », comme si tout avait commencé avec les Évangiles, est faire preuve d'une certaine ignorance de l'histoire.

J'ai l'air ridicule si je rappelle que la démocratie, la liberté de conscience et l'État de droit sont nés péniblement et partiellement en Grèce avec Solon en -594 avant notre ère, si toutefois nous pouvons mettre une date à de tels phénomènes.
Tout se fait graduellement dans l'histoire. Rome, de son côté, a entrepris sa lutte pour la démocratie dès -509, lutte qui durera jusque vers -264; et elle connut un apogée de civilisation, inspiré par les penseurs stoïciens, entre 96 et 180 de notre ère, un État de droit qui n'a pas duré longtemps mais qui a laissé un souvenir impérissable dans la mémoire des peuples d'Occident.

Voici, pour exemple, la vision du stoïcien Cicéron : « La vraie loi est la droite raison en accord avec la nature, universelle dans sa perspective, invariable, éternelle...
On ne peut s'y opposer ou l'altérer, on ne peut l'abolir, on ne peut se libérer de ses obligations envers elle par aucune législation, et on ne doit pas chercher ailleurs qu'en nous-même la source
de cette loi. Cette loi n'est pas différente à Rome ou à Athènes, dans le présent ou dans l'avenir;

...elle est et sera valide pour toutes les nations et pour tous les temps. ...

Qui lui désobéit se nie lui-même et sa propre nature ».(De republica III, 22 ; De officiis I, 23 ;
De legibus I,15).
C'est là un résumé de l'idéal qui a été recherché, poursuivi, l'est encore aujourd'hui et le sera demain et aussi longtemps qu'il y aura une civilisation humaine qui luttera pour faire triompher

cette idée et cet idéal...

...Encore quelques siècles, cependant, et Rome était devenue chrétienne, le glaive de Constantin et de Théodose aidant, et celui de beaucoup d'autres empereurs chrétiens, parce que les Romains « éclairés » ne croyaient plus aux dieux romains, et que
« les masses » trouvaient consolations et refuge dans les nouveaux mystères venus
du Moyen Orient et d'Égypte.
Ces derniers semblaient convenir davantage à l'état de l'opinion publique et à la
situation de l'Empire dans sa période de décadence.
« Il est une nouvelle race d'hommes nés d'hier, sans patrie, ni traditions, ligués contre toutes les institutions religieuses et civiles, poursuivis par la justice, universellement notés d'infamie, mais se faisant gloire de l'exécration commune :
ce sont les Chrétiens » ;
c'est par ces mots que Celse débute son pamphlet contre les Chrétiens et veut
maintenir la tradition romaine qui s'étiolait.

Nous ne savons guère, quant à nous, ce que sera l'avenir, mais nous savons qu'il sera différent du passé, même si le passé dure longtemps...

LIRE LA SUITE :

INDECIDABLES QUESTIONS

...Pourquoi faut-il s'étonner si après 2000 ans nous ne croyons plus aux dogmes chrétiens? Ils ne nous conviennent plus, voilà tout, du moins à un certain nombre d'entre nous...

UN CREDO POST RELIGIEUX

...Mes croyances ne sont pas absolues, mais relatives et évolutives ;
on peut les étudier, les remettre en question et les changer.
Ce que je crois n’est pas basé sur des textes dits révélés, sur la fantaisie, le rêve
ou sur une vaine espérance, mais sur la réalité, quelque obscure et problématique
elle puisse être, une réalité que nous devons étudier, connaître et accepter, quelles
que soient les conclusions auxquelles nous arrivons et quel que soit l’Univers qui nous est ainsi révélé.
Je ne peux pas prouver tout ce que je crois, mais du plus profond de mon être je ne peux pas croire autrement...
suite et fin

LIRE aussi:

LA PHILOSOPHIE SOCIALE DU CONFUCIANISME

ET :

LE CHRIST PHILOSOPHE



14/03/2012

2 CONFUCIUS SOCRATE … et JESUS suite n°2

CREDO POST CHRETIEN


POURQUOI JE NE SUIS PLUS CHRETIEN


« Si je ne suis plus chrétien, c'est parce que je ne crois plus aux dogmes de l'Église du Christ.

Il y a toujours eu des Chrétiens qui ont été embarrassés par les passages extravagants des Évangiles sur la damnation éternelle.

Origène avait donné une interprétation originale et assez généreuse de ces passages troublants des Évangiles, où à la fin tout, même Satan et ses anges, serait réconcilié avec Dieu...
« Tant de charité et de bonne volonté étaient intolérables », commente une philosophe de l'Université de Regina, Shadia Drury.
La position d'Origène avait surtout le malheur de ne pas être conforme au texte évangélique...(
lire la suite)


...Quand nous lisons les textes « sacrés » de l'Église de Rome de façon impartiale, nous ne pouvons qu'être scandalisés.
Nous y voyons une religion avec une vision diabolique de la réalité du monde.
Nous nous trouvons dans un monde où nous avons tous été condamnés à un tourment éternel par le seul fait que nous sommes les descendants supposés d'un couple mythique...


...La religion de Jésus n'a pas été pervertie par les Évêques de Rome, par Paul de Tarse, que je ne peux qualifier de saint, par l'Église constantinienne ou augustinienne, et par tous ceux qui ont commis les plus grands crimes en son nom.
L'intolérance, l'esprit vindicatif et impérieux aussi bien que l'amour du prochain se trouvent dans les paroles qu'on attribue au Jésus des Évangiles.
« Je vomirai les tièdes de ma bouche »,
« qui n'est pas avec moi est contre moi »,
« n'allez pas croire que je suis venu apporter la paix sur la terre ;
je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive » ;
ce ne sont pas là des paroles d'un homme modéré et tolérant.

Le Christ des Évangiles
ne semble pas avoir surmonté ses contradictions et demeure
pour moi un personnage ambigu.
Socrate
, le Bouddha ou Lao-Tseu me semblent lui être supérieurs.
À côté du
sermon admirable sur la montagne, fabriqué après coup par l'évangéliste(1) (les évangiles ne sont pas des narrations historiques) il y a de nombreuses et terribles condamnations aux feux de l'enfer."

(1)Le Sermon sur la montagne est, d'après l'évangile selon Matthieu, un sermon fait par

Jésus de Nazareth vers l'an 30 à ses disciples ainsi qu'à une large foule..."



A SUIVRE :

HERITAGE DE L HISTOIRE

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique