logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/12/2009

BALARUC LES BAINS suite 1

LES CURES



Nous avons cogité quelques années avant de nous lancer dans l' aventure de la cure.

Cure est synonyme de vieillesse pour de nombreuses personnes interrogées autour de moi

Mon amie Danielle considérait ce mot comme une insulte à nos 60 balais.

Nous avons souvent évoqué le sujet dans nos conversations lorsque nous en arrivions à ressasser  nos problèmes

de dos respectifs.

Ce fut pour elle comme pour nous, mon mari étant concerné par cette aventure, une première en mai 2009. 

Aujourd'hui elle a déjà reçu son accord pour 2010 alors que nous n'avons pas encore entrepris nos démarches.

Nous sommes arrivés la veille dans l'hôtel attenant aux thermes.


Le premier jour rendez-vous chez le médecin curiste.

A notre grande surprise, nous nous sommes retrouvés dans une petite salle d'attente envahie par des arrivants curistes.

Au suivant...visite de courtoisie, regard poli sur nos dossiers...au revoir merci...

prochaine visite en milieu de cure pour éventuellement rectifier le tir...

Fiers de la patience que nous avions manifestée, munis d'une fiche indicative : horaires, lieux des endroits où nous

trouverions les soins..."baptème du feu" le soir même.



LES SOINS




L'HYDROBAIN



Je me détendais dans un bain à jets qui durait dix minutes ;

ensuite arrivaient les grosses bulles pendant les dix minutes restantes...

un délice !


L'AQUAGYM OU MOBILISATION


La piscine chauffée accueillait une dizaine de personnes;

le moniteur entrainait le groupe en mimant sur le bord de l'eau les gestes à répéter.

Il ponctuait ses phrases de "allez, voilà !"

Cet étudiant espagnol travaillait aux thermes le temps de la saison.


LA PISCINE HYDROJET


Vous connaissez tous aujourd'hui les piscines équipées de jets sous l'eau.

Je me calais dans un fauteuil sans siège dans la piscine, sur le côté du siège une
manette que j'actionnais,

guidait
le jet de haut en bas selon ma convenance.



LA DOUCHE DORSALE



Je me trouvais assise sur un fauteuil, aux extrémités des bras, deux boutons que je pressais à l'aide des pouces,

un jet montait et descendait des épaules jusqu'aux reins.

Un doux massage très apaisant.




LES BOUES



Ce qui me marqua le plus c'était les séances Boues.

La première semaine je m'étais habituée à la jeune expérience d' une charmante et douce demoiselle.

Malheureusement les deux semaines suivantes l'on m' accorda une espèce de caporal chef...qui tenait plus du maçon

ou du plâtrier que d'une délicate personne indispensable auprès de curistes parfois très âgés.

On sentait que l'expérience acquise au fil des ans avait durci ce personnage non pas antipathique mais trop dynamique

pour cette mission.


Sa délicatesse n'était pas légendaire.

L'appel genre militaire ; l'installation tout aussi délicate...sur un lit militaire, recouvert d'une toile épaisse

et imperméable...aurait pu me rappeler un service militaire auquel j'avais échappé.

Assise elle me badigeonnait le dos de boues à 47° ; accueil refroidissant si je puis dire...

je m'allongeait ensuite sur ce coussin glaiseux, la nuque reposant sur un socle tandis que la plâtreuse d'une main

experte emportait rapidement les boues très chaudes et les jetait tel un maçon occupé à monter un mur,

collant les briques sur le ciment...

après le dos, sous les chevilles, sur les pieds, les jambes et le reste du corps, avec ou sans maillot au choix...

Elle attrapait sèchement les deux coins du tissu qui pendaient, les remontait sur mon corps pour m' envelopper

telle une momie et pendant douze minutes "la torture morale" : l'envie de me gratter le nez, la main, la jambe

ou tout autre partie du corps était impossible tant les bras et les mains étaient serrés contre le corps et cachés...

Un supplice (relatif) surtout le premier jour.

Je me suis habituée utilisant la respiration zen et admonestant ma tortionnaire, juste ce qui fallait pour éviter

quelques éventuelles représailles les cours suivants.

Lorsqu'elle me libérait enfin au bout de 10minutes environ,

(Souvent pour me venger, j'appelais dès la dixième minute passée, je savais qu'elle risquait quelques remontrances
de la part d'une plus "gradée"  qui serait passée par hasard dans le couloir des dortoirs à ce moment là...ambiance
!)

elle m'arrosait abondamment et rapidement d'eau glacée et d'eau chaude.


Ne soyez pas découragés, tout ce que j'ai écrit, il faut le vivre pour en rire les longues soirées d'hiver...

 

Mais pour une adepte de la photographie, après les cours, la récrée...

 

IMG_9136 copie.jpg

 

 

LE SOIR PROMENADE APERITIVE LE LONG DE L ETAN DE THAU

 

 

 

IMG_9138.JPG

 

 

IMG_9141 copie.jpg

 

 

 

IMG_9142a copie.jpg

 

A SUIVRE POUR D'AUTRES PHOTOGRAPHIES

 

 

16:44 Écrit par Charline TABONI dans CHRONIQUES | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : balaruc, thermale, cure |  Facebook

28/11/2009

BALARUC LES BAINS

(cliquez sur les liens en rouge)

 

Je commence enfin cette chronique promise depuis notre retour du Languedoc en mai 2009

concernant notre cure à
BALARUC LES BAINS



Déjà il nous faut envisager une demande de prise en charge auprès de la sécurité sociale pour mai 2010.


FRANCE THERMALE BALARUC



La cure doit compter 18 jours complets pour être bénéfique quelques mois la première année.

Trois années consécutives minimum.


Les soins doivent être suivis régulièrement pour un remboursement total pour cela nous sommes surveillés.

Nous recevons une feuille lors de notre passage chez le médecin curiste.

Ce dernier nous ausculte sommairement,  répond à nos multiples questions, très rapidement, c'est un sentiment  d'abatage

que nous ressentons... il  remplit un polycopié sur lequel il a noté, après nous avoir rapidement proposé un choix de soins

concernant notre pathologie avec notre accord et après un choix rapide de soins, les horaires des soins, les endroits

où nous devrions nous présenter.

L'organisation n'est pas toujours parfaite mais dans l'ensemble nous avons été satisfaits pour ce premier séjour.


Ce fut pour moi de vrais vacances malgré les horaires un peu décalés entre les soins,

l'accueil parfois fantaisiste du personnel...à suivre...

Il faut compter deux heures de soins et deux heures de repos.



Ces obligations remplies la liberté était totale.

J'en ai profité pour photographier ce village que je ne connaissais pas.

pour découvrir BALARUC mais aussi BOUZIGUES et ses fruits de mer.

Nous avons renoncé visiter SETE même en mai. Une circulation intense des

parkings inexistants, ont eu raison de notre patience....



Je me suis également intéressée aux boues thermales. J'ai posé quelques questions.

J'ai rapporté deux petits documents (voir photographies)

INTERDICTION de photographier l'intérieur des thermes, (TOP SECRET) dommage ...

à suivre...

UN DOCUMENT trouvé sur internet



"Un laboratoire intégré au sein de l'Etablissement Thermal contrôle en continu la qualité des boues et des eaux thermales.

Les eaux thermales de Balaruc-les-Bains sont parmi les plus chaudes et les plus minéralisées du Languedoc méditerranéen. Elles contiennent

des oligo-éléments qui contribuent à ses vertus curatives (eau minérale chlorurée sodique faible, riche en calcium et en magnésium).

Le péloïde (ou boue thermale) de Balaruc-les-Bains est préparé à partir d’un sédiment limono-sableux, extrait du bassin de Thau et maturé au

contact de l’eau thermale..."

LA PRESSE THERMALE

 

 

 

Tes photos et images en diaporama sur Facebook, eBay, MySpace ou sur ton site perso!Afficher toutes les images du diaporama

POUR VISIONNER LES PHOTOGRAPHIES CORRECTEMENT CLIQUEZ SUR "REGARDER PHOTO"
POUR REVOIR LES PHOTOS CLIQUEZ EN HAUT A DROITE SUR LA PETITE CROIX

A SUIVRE...



23:01 Écrit par Charline TABONI dans CHRONIQUES | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : balaruc, thermale, cure |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique