logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/08/2012

POLICIER UN METIER DANGEREUX

Lorsque j'ai commencé il y a quarante ans, ce n'était pas facile.

J'ai quitté ce métier pour raisons familiales.

Enquêtrice à la brigade des mineurs je me trouvais confrontée à

l'époque à l'alcoolisme des parents,nous devions retirer les

enfants de leur famille...

Je garde  de cette période un souvenir douloureux.


Aujourd'hui je constate chaque jour que la Loi n'est plus

respectée, n'est plus crainte par des bandes de voyous que rien

n'excuse sauf de trop nombreux naïfs politiques,associations,

médias, grace à qui, notre pays, notre police, se trouvent en

danger.


Que l'on enquête sur la police cela peut parfois se concevoir, 

mais que l'on relache des voyous NON;

qu'ils ne soient même pas arrêtés (voir les infos sur les

dérapages d'Amiens) est inadmissible.

Lisez la justice selon Taubira (lire)

 

Je lance un coup de gueule:

Ras le bol des vandales et de celles et ceux qui les défendent.

Défendons notre police puisque le pouvoir l'abandonne. (lire)

 

N'oublions pas celles et ceux abattus dans l'exercice de leur

fonction qui laissent leurs familles endeuillées, et des orphelins.


Certains médias en mal de scoop oublient d'être objectifs dans

l'information qu'ils dispensent et deviennent même partisans et

défenseurs de hors la Loi; de même pour certaines associations.


La Loi doit être respectée par toutes et tous.

C'est la meilleure manière de vivre ensemble.

 

07:43 Écrit par Charline TABONI dans HOMMAGES, SUJETS DE SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook

21/07/2012

NORMAL, NORMALITE...

Mot normal, à la mode de chez eux : "tendance, normal"

J'apprécie monsieur Philippe BILGER ( magistrat honoraire, ayant exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la cour d'assises de Paris) homme pondéré dans ses propos. Une personnalité que je qualifierai de...non pas normale, exceptionnelle.
Exceptionnelle pour ses qualités humaines, son impartialité...

Il dit et écrit ce qu'il pense être juste. (lire)

 

"Pour un journalisme normal

Il paraît que le président de la République, le 14 juillet, a été un tantinet agacé – cela ne s’est pas vu ni entendu – par les interruptions fréquentes de Laurent Delahousse lors de l’entretien à l’Hôtel de la Marine. Elles l’auraient empêché, à plusieurs reprises, de développer son argumentation.
Je le comprends.
Ce minuscule contentieux a tout de même le mérite d’attirer l’attention sur ce que devrait être un journalisme normal parce qu’il ne sert à rien d’avoir l’honneur de poser des questions à un chef de l’Etat ayant fait de la normalité une exigence si les journalistes en face de lui n’adoptent pas eux-mêmes un autre registre. Or, si on a bien senti que le climat de liberté souhaité par François Hollande avait des effets positifs, il était clair aussi que je journalisme politique n’en était pas miraculeusement métamorphosé..."

Lire également


De même Anne SINCLAIR évoque elle aussi à sa façon la "normalité du président" n'oublions pas que son mari prétendait un temps être élu aux plus hautes fonctions de la République...ceci explique t-il sans doute l'ironie dans le texte.(lire)

Article intitulé :

A QUOI SERT L'INTERVENTION PRESIDENTIELLE DU 14 JUILLET ?

(un changement était-il prévu par monsieur STRAUSS  KAHN ?)

"...Le style, c'est l'homme", disait Buffon. De fait, nous sommes passés de la parole du Guide de la Nation, à celle de l'entraîneur en chef. D'une omni-présidence à une présidence banalisée et plus traditionnelle. D'une conception monarchique de la fonction à une conception démocratisée, presque "nordiste", telle qu'elle pourrait exister dans un pays scandinave.
A tel point qu'on pouvait se demander pourquoi, en ce jour de fête nationale, il fallait qu'on la conservât... (lire)

Personnellement je n'ai rien à dire sur monsieur HOLLANDE que je ne connais pas personnellement.
Ses "amis" l'ont suffisamment caricaturé. Brave homme, il ne leur en a pas tenu rigueur puisqu'ils siègent confortablement au gouvernement.
Certains même ont trouvé un job pour leur conjoint.
Je suppose que ces prérogatives existent dans tous gouvernements "démocratiques"...l'homme parfait n'existe pas, la femme ? peut-être...je plaisante.

N'oublions pas d'ôter la poutre que nous avons dans l'oeil, ne sommes nous pas tous responsables en acceptant ou en quémandant auprès de l'élu telle ou telle faveur ?

Pardonnez ce petit coup de blues démocratique.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique