logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/11/2014

ROSETTA

 

Mercredi 12 novembre sera le grand jour pour la mission

 

européenne Rosetta, celui où la sonde va larguer son passager

 

sur la comète 67P. Mais qui est vraiment Philae ?

 

ROSETTA

 

 

 SCIENCES ET AVENIR

 

"...Le problème de Philae n'est pas "seulement" de toucher le sol de la

c
omète 67P.

Il doit aussi y demeurer, stable.

Autrement dit ni rebondir, ni s'enfoncer...

Ce n'est pas gagné, puisque les caractéristiques géologiques de la comète

sont encore largement inconnues.

Et que sa faible masse n'assurera qu'une très faible attraction sur Philae.

Nous y reviendrons dans les prochaines heures sur le site de Sciences et

Avenir.

SPACE LIVE. Les tenants et aboutissants de la missionRosetta sont

résumés dans cette vidéo de notre série Space Live, réalisée par Sciences et

Avenir en partenariat avec l'ESA. "

 

12:07 Écrit par Charline TABONI dans SCIENCES TECHONOLOGIE NUMERIQUE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

14/06/2014

MARIE CHARLOTTE MORIN "la biologiste et le ver"

Retenez ce nom et oubliez vos autres "idoles"

ce n'est pas un sketch, écoutez la plusieurs fois.

et LISEZ

 

Marie-Charlotte Morin explique

les vers en 180 secondes 

 

Rassemblant 15 candidats, le 1er prix du concours français « ma thèse en 180 secondes » vient d’être décerné à Marie-Charlotte Morin, doctorante en biologie à Strasbourg.

 

mcm1.JPG

 

 

m c m.JPG

« Mes recherches consistent à découvrir les acteurs moléculaires et les voies de signalisations impliqués dans cette reprogrammation cellulaire 100 % naturelle »,

explique-t-elle. Un processus très important, car il est proche de ce qui se passe dans les cellules-souches induites ou bien dans les tumeurs cancéreuses.

 

marie charlotte morin.JPG

DU VER À L’HOMME

À l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) à

Strasbourg, au sein de l’équipe de Sophie Jarriault, elle s’intéresse

en effet à ce qui fait l’identité des cellules d’un organisme animal.

Celui qui lui sert de modèle est un ver microscopique au nom

barbare, Caenorhabditis elegans, très utilisé en laboratoire car on

connaît exactement son nombre de cellules – entre 959 et 1 090

selon les lignages). Marie-Charlotte Morin suit l’une d’entre elles qui,

de simple cellule épithéliale, se détache du rectum et change

complètement d’identité, se reprogramme, pour devenir un neurone

moteur....

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique