logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/01/2011

MACHINE A COUDRE ANCIENNE

DANS LES CATEGORIES :

HISTOIRE : Il était une fois...

CHRONIQUE : la machine à coudre;

LES FEMMES : très utiles pour les femmes qui cousaient pour leur famille...

LOISIRS ET SPORT : plus modernes aujourd'hui si elles sont toujours très utiles dans certaines familles, elles font parties des loisirs pour celles

et ceux qui s'adonnent au patchwork, à la création personnelle ou industrielle.

Modernes ces merveilles de technologies, ne sont plus, je pense, un sport pour les mollets

et les chevilles du temps de la machine à coudre à pédale.

IMG_0018.jpg

 

Depuis le décès de son épouse, notre mère, mon

cher papa a un objectif : se "débarrasser" petit à

petit d'objets, de photos, des vieux films

(lessuper 8, ses premiers essais de caméraman

amateur des années 1964, date de la naissance

de son quatrième enfant...

 

(le petit dernier a eu la primeur d'être le premier acteur de notre famille.)

Non que notre père souhaitât les jeter au rebus, mais plutôt son désir le plus important fût de

convaincre chacun de ses enfants d'en prendre possession.                                   

Héritage familial oblige !

 

Je ne suis pas là pour vous raconter les états d'âme de mon papa, mais pour vous conter l'histoire

de la machine à coudre "HARRYS" modèle Dürkopp 114 n° 418 524 5 de ma grand-mère maternelle

Gabrielle.

IMG_0039A.jpg

                                        Maman en avait héritée et j'ai fais mes débuts de médiocre couturière IMG_0033.jpg

sur cet engin qui date du début du XXeme siècle.Je ne lui souhaiterai aucun anniversaire, ayant peu de renseignements personnels à son sujet.
Date d'acquisition ou héritage...date de fabrication....

j'ai trouvé peu de renseignements concernant HARRYS ou HARRY'S

 Cette machine  reléguée au premier étage de la maison familial avait pour seule utilité de supporter

les géraniums l'hiver ou divers autres objets oubliés lors des visites d'enfants ou petits enfants.

 

Un jour, sans prévenir, mon cher papa, inspiré comme il peut l' être parfois, décida de démonter la

machine pour la nettoyer, repeindre la pédale et les pieds en fer forgés.

L'inspiration aidant, pour parfaire son oeuvre et pour cacher les blessures du temps jadis,

il enduisit d' un faux tissu le dessus de son prrécieux objet...

Il décida un jour que cette machine me revenait...

A l'époque ce cadeau non pas empoissonné mais quelque peu encombrant ne me réjouit pas vraiment.

Qu'allais-je en faire ?

A chacune de mes visites au pays où le soleil se cache paraît-il dans les coeurs, je trouvais une

excuse pour ne pas emporter l' encombrant et très lourd cadeau .

 

Mon cher papa, las de mes remises à plus tard ce que j'aurais dû faire le premier jour où il m'avait

proposé d'emporter cette machine,

jouant sur les sentiments et plus encore de sa persuasion, je finis par la caser dans mon coffre

entre deux valises, quelques sacs plastics et divers objets inutiles.

 

Je croyais être sauvée, qu'on n' entendrait plus jamais parler de cet objet sentimental.

Hé bien non. Presqu'à chacune de nos conversations téléphoniques, revenait la question de savoir ce

que devenait HARRYS ?

Mon père me reprochait de la laisser rouiller dans mon garage humide.

J'avais beau le convaincre qu'elle était protégée, que l'humidité se trouvait dans la cave...

- Pauvre machine à coudre qui lui avait donné tant de soucis et d'heures de travail pour la rénover, la

protéger de la rouille, maladie courante chez les machines à coudre abandonnées...

Je finis par trouver un voisin aimable à qui je proposais d'étudier le ventre d' Harrys, et de

d'évaluer le coup d'une remise en état...

Cette conversation s'était passée avant Noël 2010. Je souhaitais annoncer à mon cher papa qui avait

accepté de passer les fêtes à Strasbourg,

que j'avais trouvé une solution pour HARRYS

Mon voisin emporta le coffre, après quelques palabres nous convîmes de le remettre en état de

présentation honorable.

Surprise ! le jour de mon anniversaire, mon voisin m' appelle pour prendre rendez-vous afin de

remonter la machine à coudre.

Deux heures furent  nécessaire pour accrocher les pieds, avec les vis et les boulons ; retendre et

réparer tel mac giver la courroie usée ; je l'aidais un peu et le résultat fut très satisfaisant.

 

Me remémorant mes doutes quant à la rénovation du coffre d'HARRYS :

devais-je redonner vie à mes souvenirs d'enfance ? je ne le regrettais pas.

 Depuis hier, je la regarde avec tendresse, je ne m' en lasse pas. Mon voisin me conseilla de passer

une deuxième couche de teinture avant de la passer à la cire.

"Ce sera mon boulot de dans demain"

 

J'attendis le retour de ma fille et lui demandais son avis.

Sa réponse fut honnête pour qui connait iphone, smartphone, facebook...

qui sait rapidement dépanner la télé, le téléphone, mon ordinateur...

comment pourrait-elle être impressionnée par un engin aussi primitif ?

 

composition photographique copie.jpg

 

Néanmoins sa réponse laconique me blessât un tout petit peu quand même :

 

IMG_0017.jpg

 

"ben oui, c'est une machine à coudre !"

 

Sans BARTHELEMY THIMONNIER (1793-1857)

et cette vidéo très instructive, la machine à coudre existerait-elle aujourd'hui ?

Quelle serait son histoire ?

MACHINES A COUDRE ANCIENNES

-Vous trouverez des liens sur les musées

 

 

 

10/10/2009

LE BLOG DE VIVIANE

Noubliez pas de cliquer sur les liens en rouge

 

MIROIR DU TEMPS


J'ai choisi de vous présenter ce site en commençant  par cette chronique.
"22" ! V'LA LES FLICS !!! que vous pourrez apprécier.


MIROIR DU TEMPS1.jpg

 

Ensuite sur la colonne de gauche attardez-vous :

"Il existe des moments qui paraissent magiques, des moments où le temps semble s'arrêter, comme s'il marquait un temps d'arrêt, une pause ...
Une visite, un commentaire ... un petit mot en privé, des numéros échangés ... puis une conversation téléphonique ...
Ce sont des des moments de bonheur que seul Internet peut nous réserver!

C'était déjà arrivé une fois.

C'était un commentateur, parmi d'autres commentateurs, il est devenu mon ami. Nous nous sommes rencontrés et nous sommes devenus des amis pour la vie, des confidents, l'un soutenant l'autre dans les moments où tout va de travers. Nous partageons les bonnes nouvelles aussi bien que les mauvaises. Des moments aussi intenses sont inimaginables pour ceux qui ne les ont jamais vécus.

C'était déjà arrivé une deuxième fois.

Juste un petit coup de téléphone avec un commentateur et nous sommes devenus des amis, presque des confidents, nous parlons de nos soucis, de nos peines qui finissent par nous paraître un peu plus légers, mais nous partageons aussi nos rires et nos coups de coeur. Ce sont des instants privilégiés.

C'est arrivé une troisième fois.

Il y a quelques jours, j'ai parlé au téléphone avec une commentatrice-amie et nous avons bavardé comme si nous nous étions quittées la veille. Une demi-heure qui avait des allures de cinq minutes. Nous avons prévu de nous rencontrer après Noël, nous ne sommes pas voisines, mais presque
Elle m'a dit : "C'était un sentiment intense que d'attendre l'heure prévue! c'était bon!"
J'étais tellement émue que je sentais des larmes arriver.

Merci Internet, merci la vie!.

 

CE TEXTE VOUS LE TROUVEREZ SUR LE BLOG DE VIVIANE.

 

Pour les heures passées à rechercher l'Histoire pour mieux nous la conter ;

pour ce livre ouvert à toutes et à tous pour notre plaisir qui nous enrichit

au fil des textes...

ce site mérite toutes les attentions.

Il pourrait être mon livre de chevet.

Je m' y attarde autant par plaisir que par amitié.

Internet est parfois vital : pour certaines personnes...

rappelez-vous ce qu'elle a écrit :

"Une visite, un commentaire ...

un petit mot en privé, des numéros échangés ...

puis une conversation téléphonique ...

Ce sont des des moments de bonheur

que seul Internet peut nous réserver!..."

 

 

Le blog de certains internautes, amis ou non, m'aide à positiver, à avancer, à partager,à réfléchir.

Celui de Viviane par exemple ouvre la porte sur une autre vie, la sienne.

Son courage, sa détermination, sa culture, son humour ont été une découverte très enrichissante.

Merci !

Depuis peu je retrouve l'envie de cuisiner, d'accompagner mon mari sur le marché,

et recevoir des amis est un plaisir...

 

 

Si mes souvenirs sont exacts,Viviane a commencé un premier blog :

AU FIL DU TEMPS Dès que celui-ci ne pouvait plus enregistrer toutes les informations ni ses photographies,

elle a décidé de créer un site :
"MIROIR DU TEMPS"

dans lequel elle reprend les chroniques de son blog ajoutées à de nouvelles chroniques

toujours très variées.

(si je me suis trompée rappelle moi Viviane l'explication)

Il est une mine d'informations historiques, philosophiques, scientifiques...


 

AUJOURD'HUI


 

AU FIL DU TEMPS

et

 

MIROIR DU TEMPS

 

fil du temps-1.jpg




Attention à l'addiction Internet

Cette ouverture sur le monde ne doit pas non plus nous faire oublier que nous avons des amis,
une famille, des obligations diverses.
(en fait c'est surtout à moi que je m'adresse car j'aurais tendance à rester coller le nez devant l'écran un peu trop longtemps parfois)

 

19:05 Écrit par Charline TABONI dans LES FEMMES | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : viviane, miroir, temps, blog |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique