logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/08/2011

HOMMAGES AUX FEMMES

Fête de " L'Assomption"

LES FILLES DU SOE


Un article que j'ai lu dans le nouvel observateur à la rubrigue LIVRES n° 2439 du 4 au 10 aout 2011 a retenu mon attention.

Toutes ces femmes ont trouvé un destin tragique et semble avoir été abandonnées par leurs chefs et bein d'autres encore.

Qui a entendu parler de :

2258649 VERA ATKINS.jpg

 

Vera ATKINS

"La passionnante biographie de Vera Atkins réalisée par Sarah Helm à l’issue de nombreuses enquêtes en Europe, est un document précieux, qui jette une lumière nouvelle sur l’engagement des femmes dans les services secrets britanniques opérant en France durant la Seconde Guerre mondiale.

Née en Roumanie en 1908, dans une famille juive aisée, Vera Rosenberg fuit le nazisme et émigra en Angleterre en 1938 avec sa mère, dont elle prit le nom d’Atkins. En 1941, elle entre comme secrétaire au SOE (Special Operation Executive), fondé à l’initiative de Churchill, et en devient très vite le numéro deux sous les ordres de Maurice Buckmaster. Elle est alors chargée de la formation des différentes recrues, hommes et femmes, choisies en principe pour leur bilinguisme et leur capacité à vivre dans la clandestinité afin d’opérer des sabotages en terre ennemie. Ces agents sont parachutés en France comme agent secret, radio ou organisateurs de sabotages industriels. En tout, quatre cents agents seront envoyés en France par la section F du SOE ; une centaine disparaîtra...

...Jusqu'à sa mort en 2000, Vera Atkins persistera dans le déni, en minimisant toujours l'aveuglement de son patron. (Maurice BUCKMASTER) L'histoire pourtant avait salué sa persévérance. Elle alla en effet jusqu'à interroger, l'un après l'autre, dans leur prison allemande, les responsables des camps de concentration pour connaître le sort de chaque «agent manquant». Et voici que cinquante ans plus tard un livre la révèle sous un visage plus froid, et questionne son étrange entêtement face à la vérité. 500 pages ne suffisent pas à éclairer ses sombres motivations.


2255060 VIOLETTE SZABO.jpg

Violette SZABO

Née en 1921, Violette Szabo fut membre du SOE pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Elle est déportée puis exécutée en 1945.
(c) Archives Atkins


Elle fut emprisonée au camp de concetration de Ravensbrück, et passa deux brèves périodes dans des camps de travail, travaillant dans des conditions inhumaines. Entre le 25 janvier et le 5 février 1945, Mme Szabo fut ramenée à Ravenbrück, où elle fut fusillée.

Mme Szabo fut la première femme à étre décorée de la Croix de George, événement qui a été rapporté dans la gazette de Londres le 17 décembre 1946.




 

 

images VERA LEIGH.jpg

Vera LEIGH

Née le 17 mars 1903

Leeds West Yorkshire, Angleterre

décédée le 7 juillet 1944

à Natzwiller France

(transférée au camp de concentration de Natzwiller,à l'arrivée un médecin lui a injecté du phénol, puis placée dans le four crématoire.)





 

 

 

 

images ANDREE BORREL.jpg

Andrée BORREL

Andrée Borrel (1919-1944), fut un agent du SOE, pendant la Seconde Guerre mondiale. Sous le nom de guerre de « Denise », elle fut parachutée en France en septembre 1942 pour intégrer le réseau Prosper - PHYSICIAN, en tant que courrier aux côtés de son chef Francis Suttill. À l'effondrement du réseau en juin 1943, elle fut arrêtée, déportée et exécutée par les Allemands.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

med_file5694 SONIA OLSCHANESKY.jpg

Sonia OLSCHANESKY

Sonia OLSCHANESKY (1923-1944) fut pendant la Seconde

Guerre mondiale, recrutée en France comme courrier du réseau JUGGLER du service secret britannique Special Operation Executive, Section F. Après l'arrestation de son chef Jean WORMS en juillet 1943, elle reprend pendant six mois la direction du réseau, mais finit par être arrêtée, déportée et exécutée par les Allemands.

 









images LILIAN ROLFE.jpg

Lilian ROLFE

 

(1914-1945) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent du Special Operations Executive. Elle fut arrêtée par les Allemands, puis déportée et exécutée à l'âge de 30 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images DENISE BLOCH.jpg

Denise BLOCH

Née en 1915, Denise Bloch fut membre du SOE pendant la Seconde Guerre mondiale. Arrêtée en juin 1944, elle est déportée à Ravensbrück et exécutée par les allemands. (c) Archives Atkins

 

 

 

 

 

 

220px-Odette_Sansom CHURCHILL.jpg

 

Odette CHURCHILL

Odette Sansom (1912 - 1995) fut un agent franco-britannique du Special Operations Executive, pendant la Seconde Guerre mondiale. Sous le nom de guerre « Lise », elle fut courrier du réseau SPINDLE dirigé par Peter Churchill actif dans le midi de la France. Arrêtée par les Allemands et déportée à Ravensbrück, elle survécut;

Son deuxième mari : Peter Churchill (mariage 1947 ; divorce 1956 ; mort en 1972).

 

 

 

 

 

 

 

 

images DIANA ROWDEN.jpg

Diana ROWDEN

(1915-1944) fut un agent secret britannique du Special Operations Executive, section F (française), pendant la Seconde Guerre mondiale. À l'été 1943, elle effectua une mission unique en France, en tant que courrier du réseau ACROBAT de John Starr « Bob » puis du réseau STOCKBROKER d'Harry Rée « César », avec pour nom de guerre « Paulette ». Après cinq mois d'action dans le Jura, elle fut trahie, arrêtée par les Allemands, déportée et exécutée.

 

 

 

 

images CECILY LEFORT.jpg

Cecily LEFORT

(1900 - 1945) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret britannique du Special Operations Executive (SOE). Elle assura au cours de l'été 1943 la fonction de courrier dans le réseau JOCKEY, dirigé par Francis Cammaerts dans le sud-est de la France. Arrêtée par la Gestapo, elle fut déportée à Ravensbrück et exécutée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images EILEEN NEARNE.jpg

 

Eileen NEARNE

née le 16 mars 1921 et morte en août 20101 au Royaume-Uni, à Torquay dans le Devon, fut un agent secret britannique du SOE pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

 








2255094 NOOR INAYAT KHAN.jpg

 

Noor INAYAT KHAN

"Née en 1914, Noor Inayat Khan fut membre du SOE pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944, elle est déportée à la prison de Karlsruheen, où elle retrouve Yolande Beekman, Eliane Plewman et Madeleine Damerment.

Les quatre femmes sont battues à mort puis brûlées le 13 septembre.
(c) Archives Atkins"

 

 

 

 

 

images YOLANDE BEEKMAN.jpg

Yolande BEEKMAN

(aussi sur Facebook)

(1911-1944) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret franco-suisse du Special Operations Executive. Envoyée en France comme opérateur radio du réseau MUSICIAN de Gustave Biéler « Guy », elle fut arrêtée par les Allemands, torturée, déportée et finalement exécutée à Dachau.

 

 

 

 

 

 

images Eliane PLEWMAN.jpg

Eliane PLEWMAN

(1917 - 1944) est un agent français du service secret britannique SOE pendant la Seconde Guerre mondiale.

Septembre. Le 10, elles sont transférées au camp de concentration de Dachau. Le 13, elle est exécutée, ainsi que ses trois compagnes de détention, par une simple balle dans la nuque.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images MADELEINE DAMERMENT.jpg

Madeleine DAMERMENT

Madeleine Damerment (1917-1944) fut une résistante française pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle travailla d'abord dans le réseau d'évasion PAT, puis fut parachutée comme courrier du réseau BRICKLAYER de la section F du Special Operations Executive, mais elle fut arrêtée à l'atterrissage, déportée et exécutée par les Allemands.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images THE WOMEN OF SOE.jpg

cliquez sur l'image

 

Les photographies ont été copiées sur la page google et il se peut que certaines ne correspondent pas aux personnes.

 

Toutes ces femmes ou presque ont donné leur vie pour sauver la France.



30/07/2011

AU REVOIR CRABILLOU

LE 12/03/2006

Crabillou écrivait sa première chronique :

 

"LA MORT DU CAMPAGNOL...

 

Depuis plusieurs jours déjà il sentait qu'il était en danger.
Pourtant,il avait bien choisi son refuge.
Depuis l'été dernier,quand il avait quitté le nid familial,creusé au pied d'un pommier,chassé par sa mère,ainsi que ses six frères et soeurs,il avait du se débrouiller seul.
Il n'était pas allé très loin, il était resté dans le même secteur,exposé à tous les dangers,mais profitant d'une nourriture abondante.
Il avait creusé son abri dans le talus,près d'un tas de feuillages,d'herbes sèches,où régulièrement l'homme qui venait souvent là jetait des feuilles de chou,des fanes de carottes,et tout un tas de choses bonnes à manger.
Dès qu'il entendait du bruit,vite,il se jetait dans son trou.
Mais le danger ne venait pas de cet homme,tout les campagnols qui avaient vécu là le savaient,le Crabillou-c'était son nom-n'était pas dangereux.
Certains se souvenaient l'avoir vu,surpris sous un tas de feuilles ou de débris où ils se croyaient à l'abri,mais l'homme les laissait fuir.
Ce n'était pas par contre le cas de la chienne énorme,aussi grosse qu'un loup,qui l'accompagnait.
Guidée par on ne sait quel fluide,immanquablement,elle visitait tous les terriers du champ.
Quelle frayeur,lorsqu'elle engageait en soufflant son museau dans l'entrée du refuge.
Il n'y avait qu'une solution,vite,très vite se blottir au plus profond du trou,ou s'enfuir par une autre galerie,pendant que la bête aux dents monstrueuses creusait frénétiquement pour agrandir le trou.
Et elle était là,comme hier et avant-hier.
Depuis longtemps,ils ne venaient plus,l'homme et la chienne.Sans doute faisait-il trop froid.
Le petit animal avait fort bien passé l'hiver,partageant son temps entre quelques expéditions sous le pommier où il se régalait des pommes à moitié gelées,et de somptueuses agapes sur le tas de déchets,profitant des trésors jetés là...
Mais depuis quelques jours,plus de neige,un peu de soleil qui réchauffait le sol.
Alors ils étaient revenus.
Il sentait le souffle chaud de la chienne qui creusait en grognant...elle se rapprochait...il fallait fuir!
Il n'était plus qu'une petite boule de peur.
Le coeur prêt à éclater,saisi de panique,il se rua dans la galerie du fond et sortit.
Une masse énorme le plaqua au sol,puis il fut happé tout entier,il sentit ses os craquer.
Il retomba au sol,pantelant et brisé.
Une voix au loin cria:
Olga,ma fille,viens on rentre.."

Puis la vie le quitta."

Je garde de lui un souvenir complexe.

C'était un homme très sensible qui aimait la provocation dans ses chroniques.

J'ai mis du temps à comprendre...trop de temps car la vie, les jours, les mois, les

heures coulent trop vite, notre souffle est si court, nous sommes si faibles.

A Dieu Crabillou !

19:02 Écrit par Charline TABONI dans HOMMAGES | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : alain, crabillou |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique