logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/10/2012

HISTOIRE DE PAINS AU CHOCOLAT

 

16883 : LES VIENNOIS NARGUENT L'ENVAHISSEUR

OTTOMAN AVEC L'ANCETRE DU PAIN AU CHOCOLAT


Le 5 octobre 2012 à Draguignan, Jean-François Copé évoquait les problèmes des jeunes français qui se faisaient dérober leurs pains au chocolat pendant le ramadan. Il ne sera pas question ici de prendre la défense de l’hypocrite et opportuniste Jean-François Copé, surfant sur cette réalité indéniable dans un but électoraliste, mais plutôt de mettre cette anecdote en parallèle avec un évènement historique oublié.

Au XVIIème, le second siège de la ville de Vienne sonne les débuts de la guerre austro-turque de 1683-1699. Après un siège de plusieurs semaines, du 14 juillet au 12 septembre 1683, Ernst-Rüdiger von Starhemberg parvient à repousser l’armée ottomanes suite à la bataille du Kahlenberg.

Ce qui nous intéresse dans cet affrontement est une anecdote qui tangue entre la légende et le fait établi :

la naissance des croissants et viennoiseries.

En effet, plusieurs hypothèses existent à ce sujet :

- Selon la première, les boulangers de la ville, levés les premiers, ont pu avertir la population d’une attaque surprise nocturne lancée par les Ottomans. Pour célébrer ce fait de gloire, ils auraient conçu des  Hörnchen (« petite corne » en allemand) dont la forme, en guise de clin-d’oeil, rappelle celle du croissant de Lune, symbole islamique, présent sur le drapeau ennemi.

- Une deuxième légende placerait la confection de ces croissants dans un but provocateur. Assiégés mais disposant de suffisantes réserves de nourriture, les Viennois auraient agité au dessus des murailles ces pâtisseries aux formes du croissant de Lune islamique pour narguer les Ottomans.

- Enfin, selon une dernière version, ces pâtisseries seraient apparues postérieurement au siège, dans un but à la fois promotionnel d’une nouvelle variété de grains noirs (abandonnés par l’armée ottomane) et de souvenir de cet évènement glorieux. Ils auraient été conçus par  Jerzy Franciszek Kulczycki, un soldat, espion, diplomate, et marchand polonais propriétaire du premier café de Vienne du nom de Zur blauben Flasche.


Quoi qu’il en soit, le parallèle est tout de même intéressant. Ces mêmes “viennoiseries” (le nom découle de ce siège de Vienne) créées dans le but de narguer les envahisseurs ottomans sont aujourd’hui, sous la forme du pain au chocolat, agitées par Jean-François Copé, maire (UMP)  de Meaux et candidat à la tête de l’UMP, pour dénoncer les dérives de l’islamisation en France. Hasard ou répétition de l’histoire ?

 

Christopher Lings

30/05/2012

DETENTE LECTURE : "LE SECRET DU 13 EME APOTRE"

"Le secret du 13ème Apôtre"

par Michel Benoît...

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique