logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/04/2008

DISCUTION ENTRE CHATS

 

Une fois de plus je tiens à remercier Dominique qui m'a guidée pour installer cette petite merveille

10/04/2008

MES AMIES LES ROSES

INTRODUCTION A L HISTOIRE DES ROSES


Toutes ces roses portent un nom :
Princesse de Monaco
Betty Boop
Le Grand Huit
Louis de Funès


 

medium_IMG_0849.2.jpgmedium_IMG_0956.2.jpgmedium_IMG_0957.3.jpgmedium_IMG_0847.jpg   

 

 

Photographies prises le 10 octobre 2007
à la roseraie du Parc de l'orangerie.

 

 

MON AMIE LA ROSE

medium_IMG_4688.2.jpg

 

 

ROSE DE PICARDIE

medium_IMG_4683.3.jpg

BERTHE SYLVA
Les roses blanches (sans musique)               

medium_IMG_4691.jpg

C'était un gamin, un gosse de Paris,
Pour famille il n'avait qu' sa mère
Une pauvre fille aux grands yeux rougis,
Par les chagrins et la misère
Elle aimait les fleurs, les roses surtout,
Et le cher bambin tous les dimanche
Lui apportait de belles roses blanches,
Au lieu d'acheter des joujoux
La câlinant bien tendrement,
Il disait en les lui donnant :

"C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches, toi qui les aime tant
Va quand je serai grand, j'achèterai au marchand
Toutes ses roses blanches, pour toi jolie maman"

Au printemps dernier, le destin brutal,
Vint frapper la blonde ouvrière
Elle tomba malade et pour l'hôpital,
Le gamin vit partir sa mère
Un matin d'avril parmi les promeneurs
N'ayant plus un sous dans sa poche
Sur un marché tout tremblant le pauvre mioche,
Furtivement vola des fleurs
La marchande l'ayant surpris,
En baissant la tête, il lui dit :

"C'est aujourd'hui dimanche et j'allais voir maman
J'ai pris ces roses blanches elle les aime tant
Sur son petit lit blanc, là-bas elle m'attend
J'ai pris ces roses blanches, pour ma jolie maman"

La marchande émue, doucement lui dit,
"Emporte-les je te les donne"
Elle l'embrassa et l'enfant partit,
Tout rayonnant qu'on le pardonne
Puis à l'hôpital il vint en courant,
Pour offrir les fleurs à sa mère
Mais en le voyant, une infirmière,
Tout bas lui dit "Tu n'as plus de maman"
Et le gamin s'agenouillant dit,
Devant le petit lit blanc :

"C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches, toi qui les aimais tant
Et quand tu t'en iras, au grand jardin là-bas
Toutes ces roses blanches, tu les emporteras"

 

 

L'IMPORTANT C'EST LA ROSE

medium_IMG_4689.jpg

 Gilbert BECAUD le chanteur dont le son de la voix cicatrise mes blessures.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique