logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/06/2011

"UN RAID QUI TOURNE MAL"

La fin tragique d'une voiture, la mienne, volée sur le parking de l'hôtel Mercure à Balaruc

les Bains dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, premier jour de notre cure.

Vous pouvez imaginer notre désarroi.

Cette douloureuse aventure nous a valu des heures perdues dans les

paperasseries et les conversations téléphoniques auprès de notre assurance, de la

gendarmerie,de la police...tout cela pendant la cure, après la cure et encore aujourd'hui.

La cure ne fut pas une sinécure.

Je ne suis pas une fanatique de la bagnole, mais je constate chaque jour combien ma

petite merveille, la première voiture que nous nous étions offerte neuve en 2005...

me manque aujourd'hui.

J'ai l'impression d'avoir perdu une compagnie sympatique et utile.

Si je tenais les voleurs...c'est la première fois de ma vie que je ressens un tel dégoût

envers un voleur et incendiaire.

Cela peut aussi vous faire dire que je n'ai jamais connu dans ma vie de graves périodes...

C'est un peu vrai.

J'ai eu beaucoup de chance. J'ai connu et subi en réalité comme vous tous, les douleurs

qu'engendraient le deuil et la maladie d'êtres chers et proches.

Lorsque vous lirez la suite de l'histoire vous constaterez qu'elle n'est pas banale.

Sur facebook j'ai rédigé un texte qui relate cette mésaventure la comparant avec un

article paru dans Midi Libre le 13 mai 2011.

Je me pose la question : coïncidence ?

IMG_3330 2007 08 27 LAGUNA redimensionnee.jpg
CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour lire l'article sur MIDI LIBRE
(si vous trouvez la même envoyez moi un message, merci)

09:22 Écrit par Charline TABONI dans CHRONIQUES | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : laguna, 2.0t, luxe, dynamique phase2, annee2005 |  Facebook

20/02/2011

SOINS PALLIATIFS

L'ACCOMPAGNEMENT DES MOURANTS UNE UTOPIE ?

 

 

  • "Nous avons la chance d'avoir dans notre établissement une équipe mobile de soins palliatifs, qui est d'un grand secours, en ce qui concerne la prise en charge de la douleur, et l'aide psychologique pour le patient et sa famille .C'est également un grand soutient pour les membres de l'équipe soignante, car leurs avis et leurs sentiments sont entendus...
  • "... Lorsque j'ai fais part au reste de l'équipe soignante de ma contrariété du fait que personne n'était présent prés du patient lors de son décès, la réaction de mes collègues et supérieures m'a écœurée.
  • Une m'a dis : « A non, moi je suis pas comme ça, une fois que j'ai fais mes soins je parts, je vais pas rester là à attendre "...

un peu contradictoire l'histoire de cette infirmière.

 

MAISON MEDICALE

 

"...L’Association fait siennes les orientations éthiques de l’Eglise catholique et s’inscrit dans le courant humaniste des soins palliatifs..."

 

UNE CULTURE DES SOINS PALLIATIFS A DEVELOPPER

 

Le film "LES YEUX OUVERTS"

soutenu par une participation financière de l'Inpes, s'inscrit dans les objectifs du
PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS 2008 2012

qui vise à sensibiliser le grand public à la culture des soins palliatifs.

 ...Ce programme a notamment pour objectif de mettre en place 200 000 offres de prise en charge à l'horizon 2012.

Et pour ce qui est de l'accompagnement, le nombre d'équipes mobiles sera augmenté pour permettre une meilleure prise en charge des personnes en fin de vie dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou à domicile...

 

Un plan de 230 millions d'euros en faveur des soins palliatifs

 "...A l'occasion de sa visite au centre hospitalier de Bourges, Nicolas Sarkozy a dévoilé les grands axes d'un plan pour le développement des soins palliatifs : 230 millions d'euros seront débloqués sur quatre ans et s'ajouteront aux 550 millions d'euros mobilisés chaque année.
Ils seront financés grâce aux franchises médicales..."

 

Pour quelles raisons ne proposer aux malades que cette solution ?

pour ne pas froisser un électorat religieux ?

c'est pure hypocrisie et manque de courage de la part de nos gouvernants.

 Une personne désespérée dont la médecine ne peut plus rien sauf peut-être lui offrir des
anti douleurs en attendant le dernier souffle, n' a t-elle comme extrême possibilité que le suicide ?

Le suicide n'est-il pas plus dramatique que la mort programmée et choisie par le malade ?

 Cela ressemble à une condamnation à perpétuité sans possibilité de sortir un jour.

Ce qui n'existe pas en France.

 

Nous devons avoir le choix.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique