logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/07/2012

CITE-JARDIN UNGEMACH A STRASBOURG

 

Puisque cantonnée dans ma "prison dorée, loin de la mer, des coquillages

et des poissons frais,

j'ai décidé de passer quelques heures à tester mes humbles capacités

en informatique, vidéo, photos,

enregistrements de textes rédigés laborieusement sous éclairage

électrique...je ne me plains pas

je vous explique...


 

blog.JPG


Cliquez sur l'image

27/05/2012

LE PALMARES

LE PALMARES

Pour clore ce parcours cannois, un compte-rendu du palmarès de cette 65e édition  en direct depuis la salle de presse Orange, du Palais des Festivals. C’est cadeau !
 
Sans grande surprise, Beasts of the Southern Wild, déjà récompensé à Sundance, reçoit la Caméra d’Or. Présenté en tout début de festival, il est resté le grand favori jusqu’au bout.
 
Ken Loach reçoit le prix de consolation, le Prix du Jury, pour La part des anges, qui avait rencontré un succès certain chez les festivaliers. Il profite de la tribune pour délivrer un court message politique.
 
Autre ancien palmé, Cristian Mungiu reçoit le Prix du Scénario, récompensant Au-delà des collines, un film complexe, dont les différents niveaux de lecture justifient ce prix, même si Mungiu aurait pu prétendre à plus.
 
En revanche, le prix de la mise en scène est une juste et belle récompense pour Carlos Reygadas, dont Post Tenebras Lux, qui a largement divisé les festivaliers, contient les plus beaux morceaux de cinéma vus ces dernières années.
 
Mads Mikkelsen, récompensé pour sa performance tout en nuances dans La chasse, de Tomas Vinterberg, reçoit le prix d’interprétation masculine, à la plus grande joie des journalistes présents dans la salle Orange. Il faisait face à une forte concurrence, notamment celle de Denis Lavant et Jean-Louis Trintignant, pour respectivement Holy Motors et Amour.
 
Deuxième prix pour Au-delà des collines, dont les deux comédiennes, Comina Stratan et Cristina Flutur, sont très justement récompensées, confirmant le talent de Mungiu pour révéler ses actrices.
 
Grand Prix pour Reality, de Matteo Garrone, qui revient une fois de plus primé du festival, quatre ans après Gomorra.
 
Alors qu’au début du festival, Au-delà des collines, de Cristian Mungiu, et Amour, de Michael Haneke se partageaient les faveurs des festivaliers et de la presse internationale, Holy Motors, de Leos Carax, qui a divisé et impressionné, a ensuite fait figure de favori, de nombreuses rumeur en faisant la Palme d’Or 2012.
C’est finalement
Michael Haneke qui remporte la Palme pour Amour, après que Nanni Moretti a justement salué le travail de ses deux comédiens principaux, venus s’exprimer dans sa foulée.
 
Malgré les rumeurs caraxiennes, on constatera donc l’absence totale de français au sein de ce palmarès, même si Amour n’a d’autrichien que son réalisateur et une partie de ses financements.
Les Américains, présents en masse cet année, partent également bredouille, ce que ne méritait assurément pas Mud, de Jeff Nichols.
On peut néanmoins dire que le jury a réussi à composer un palmarès tout à fait honorable avec une sélection somme toute décevante au regard de ce que pouvaient laisser espérer les prestigieuses signatures qui la constituaient.
 
Rendez-vous l’année prochaine, si tout se passe bien.
 
François-Xavier Taboni
 
Lire l’intégralité du palmarès ici.
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique