logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/07/2008

INSOLITE

medium_image1275-w460.jpg

Lire la suite

16/06/2008

"LE POINT DU JOUR" 1948

Jean DESAILLY est décédé la semaine dernière.

Et c'est dans ma bonne ville natale de Liévin

que

 

Jean Desailly

... Larzac

 

Michel Piccoli ... Georges Gohelle

 

Loleh Bellon ... Marie

(pas trouvé de photographie)

ont joué dans :

"LE POINT DU JOUR"

un film de Louis DAQUIN

medium_614e0a08-01da-47e4-aa99-836649a2ea91.jpg

CINEHIG

"...ce film permet à tous de découvrir une activité spécifique mais aussi primordiale de l’histoire industrielle du pays : l’extraction du charbon de terre. Jusqu’au milieu des années 1950, la houille a été, en effet, le principal combustible énergétique et industriel du pays. Ce film permet aussi de découvrir la condition ouvrière.

...il fait du mineur un héros (le projet du film est mis en route au moment de la « bataille du charbon » pour la reconstruction du pays après la Seconde Guerre mondiale). Mais, d’un autre côté le caractère implacable de la condition des mineurs (hommes, femmes et enfants) est dénoncé.

Le réalisateur Louis Daquin qui était affilié à la CGT a obtenu l’accord des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais (dirigées alors par un membre de la Fédération des travailleurs du Sous-Sol proche de la CGT et du PCF) pour mettre en route son projet.

Mais, l’écriture du scénario (par Vladimir Pozner à l’automne 1947) et le tournage du film (printemps et été 1948) ont subi l’évolution du contexte politique national :

les communistes qui participaient au pouvoir depuis la libération quittent le gouvernement en mai 1947 et par conséquent la tête des HBNPC.

La nouvelle direction des Houillères respecte le contrat avec réticence et impose des coupes, des restrictions et des modifications au scénario : l’évocation de la catastrophe des mines de Courrières en 1906 est très édulcorée (pas de mise en cause des compagnies, diminution du nombre de victimes, changement des noms de personnes et de lieux) ; la silicose du mineur (grave maladie respiratoire due à l’accumulation de poussières qui se durcissent dans les alvéoles pulmonaires), reconnue après maintes difficultés en 1945, n’est pas du tout évoquée.

Le film est sorti au mois de mai 1949 mais il est mal reçu par la presse qui critique les convictions politiques du réalisateur et qui trouve le film trop peu spectaculaire. Louis Daquin a voulu donner à ce film de fiction un aspect réaliste en montrant le quotidien des mineurs, en tournant une grande partie des scènes en extérieur (Lens, fosse n°6 de Liévin), et en reconstituant minutieusement des galeries pour les scènes du fond.

La narration du film est continue exceptés trois « flash-back » : les premières exploitations minières, une grande catastrophe minière, la grève anti-allemande de 1941..."

ALLO CINE

Résumé du film

"Un jeune ingénieur, Larzac, arrive dans le pays minier de Lens, où il vient d'être nommé. Il devra affronter les méthodes autoritaires de Dubard, son supérieur hiérarchique. Pendant ce temps, Brezza, un mineur d'origine polonaise, veut gagner son pays natal, mais Louise, sa fiancée, n'est pas prête à le suivre. Quant au frère de celle-ci, Georges, il aimerait épouser Marie, mais le couple doit faire à des difficultés de logement."

HISTOIRES DE CHTIS LA VIE AU PAYS DES MINES

medium_logo.jpg

CENTRIS.FR

 

 

Plus d'infos sur : The Internet Movie Database IMDB

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique