logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« UN CDE DE LCETURE UN CODE DE LECTURE | Page d'accueil | CE DOUX HIVER... »

11/02/2014

NORD PAS DE CALAIS

Chers toutes et tous,

Un petit passage rapide pour vous faire découvrir un photographe de chez nous.

Photo trouvée chez Mikaël LOOTENS

PAYSAGES EN NORD

celle-ci m'a particulièrement plu, elle a été prise près de chez moi, enfin, près de la maison de mes parents qui ne m'appartient plus...

c'est une autre histoire.

 

lever de soleil sur LOOS EN GOHEL de Michaël LOOTENS.JPG

 

un lever de soleil

sur LOOS EN GOHELLE

de Mikaël LOOTENS

 

un peu de poésie :

 

 

LES TERRILS

Les Terrils, Poésie

de Marceau Dégallaix 1909-1985

Du Pas d'Calais jusqu'à dins ch'Nord,

du Pas-de-Calais jusque dans le Nord

In les vot tertous alignés,

on les voit tous alignés

Marquant tout l' pays des efforts

marquant tout le pays des efforts

que ché mineurs ont toudis faits.

que les mineurs ont toujours faits.



Y in'a des ronds, des pointus,

il y en a des ronds et des pointus,

des ceux qui sont pus allongés.

ce sont ceux qui sont plus allongés

Combin d'infants ont jué d'sus

combien d'enfants ont joué dessus

Malgré qui avot du dinger !

malgré qu'il y avait du danger !

Y in'a des rouches et des noirs :

il y en a des rouges et des noirs :

L'couleur ch'a fait leu qualité.

la couleur fait leur qualité.

I n'ont jamais pris fu, ché noirs,

ils n'ont jamais pris feu, les noirs,

Tandis qu'les rouches i ont brulé !

tandis que les rouges ont brûlé !

In dit qué l'fu, faut d'n'avoir peur.

on dit que le feu faut en avoir peur.

Pour chu qui in est d'nou terrils,

pour ce qui en est de nos terrils,

Si n'brûl'tent point, ch'est un malheur.

s'ils ne brûlent pas, c'est un malheur.

 

Tous les gins vous l'diront, ichi !

tous les gens vous le diront ici !

A ch't'heure in veut les imbellir

maintenant on veut les embellir

In y plantant des tiots arbus :

en y plantant des petits arbustes :

I paraît qué cha féra v'nir

il parait que ça fera venir

Des vacanciers qui iront d'sus !

des vacanciers qui iront dessus !

cha s'ra, fort certain'mint pus biau,

ça sera, (fort) certainement plus beau

Mais cha much'ra la vérité :

mais ça cachera la vérité :

Des terrils verts ! Cha s'ra nouviau !

des terrils verts ! ça sera nouveau !

Ch'n'est point pour cha qui tottent faits !

ce n'était pas pour cela qu'ils étaient faits !

Croyez-mé ou n'mé croyez point :

croyez-moi ou ne me croyez pas :

A tous les cops, quand j'arviens d'long,

à tous les copains, quand je reviens de loin,

Qué j'arvos les terrils d'min coin,

quand je revois les terrils de mon coin,

Eh bin... min coeur... i fait un bond !!

eh bien...mon coeur...il fait un bond !

 

c'est une traduction littérale vous l'aurez compris.

 

16:02 Écrit par Charline TABONI | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

Commentaires

Une très belle photo, en effet, d'un coin que je connais bien.
Par contre, je ne connaissais pas Marceau Dégallaix. Mais les terrils ont fait l'objet de nombreux poèmes, depuis quelques décennies déjà, et ce n'est certainement pas fini, qu'ils soient devenus verts ou qu'ils soient restés noirs ou rouges !
Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 15/02/2014

" Ch'n'est point pour cha qui tottent faits !"

chez mi o disions plutôt : "qui zétiot faits"

qu'en penses-tu?


dominique

Écrit par : papydompointcom | 18/02/2014

Bonsoir Charline


Une photo inhabituelle d'un terril nimbé de douce lumière. Quand au texte, c'est fort loin de mon provençal et sans la traduction, je n'aurais rien compris !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 08/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique