logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LE NORD PAS DE CALAIS EN CHANSONS | Page d'accueil | REPRESSION POLICIERE DENONCEE A L ONU »

01/06/2013

LES CHANTEURS A LA CROIX DE BOIS

Le p'tit quinquin
(L'canchon dormoire)

 


 

 

pour l'histoire:

"L' Canchon Dormoire est une Berceuse qui prendra le nom de le P'tit Quinquin. L'auteur Alexandre DESROUSSEAUX (1820-1892)

"Il est né le 1er Janvier 1820 dans une courée du Quartier Saint-Sauveur à Lille.
Son père était passementier et violoniste.
Dès 18 ans, Alexandre compose des couplets qu'il met en musique et se met à chanter dans les rues et dans les cabarets.
Il se décide à publier sa première feuille de pasquilles.
On y trouve,
"Le marchand de chanson",
"Clistorelle",
"Le mariage de Saint-Sauveur"
et "Min p'tit amant".

Cela lui coûte 12 francs et tout est vendu au Carnaval : voilà comment débute une carrière !

Lorsqu'il se marie en 1846, il s'installe dans la cour Jeannette à Vaques (que l'on retrouve dans le p'tit Quinquin) et continue à créer des chansons.

En 1848, il réunit toutes ses œuvres dans un volume qui connaît le succès : de plus, il trouve un emploi de l'Hôtel de Ville (au service des contributions).

C'est le petit monde des ouvriers qu'il côtoie qui lui inspire ses principales chansons : il chante le vie humble de tous les jours avec ses joies, ses plaisirs et ses peines.

Ses œuvres emplissent cinq volumes de "Chansons et Pasquilles Lilloises". (définition)
Certains de ses succès se chantent encore aujourd'hui

"l'habit d'min vieux grand-père",
"L'femme du coulonneux",
'L'café"...

Mais Desrousseaux est surtout resté célèbre grâce à sa fameuse "Canchon Dormoire" qui est la berceuse du "P'tit Quinquin".

Auparavant employé au Mont de Piété, puis à l'Hôtel de Ville, il termine sa carrière comme préposé-chef des Octrois de la Ville de Lille.
Il décède le 23 Juillet 1892.

Un monument honorant sa "Canchon dormoire" fut érigé en 1902 par Eugène DEPLECHIN (voir ses sculptures) au bout du Square Foch, en bordure de la rue Nationale à LILLE dont l'original se trouve actuellement dans le grand hall de l'Hôtel-de-Ville..."



Une fois de plus l'administration française ne tient pas compte de la réalité. Tous dans le même bateau... (lire)


"L'inspection du travail a décidé d'imposer deux jours de repos hebdomadaire au lieu d'un aux Petits Chanteurs à la croix de bois (PCCB) durant leurs tournées, ce qui menace la survie de ce chœur de jeunes garçons, selon le délégué général de la manécanterie (école formant des enfants choristes), Marc Ladefroux..."

17:09 Écrit par Charline TABONI | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

Merci Charline pour ces jolies chansons du Nord.....
ça fait vraiment plaisir à entendre.
Bon week end
Bisous
Anita

Écrit par : anita | 01/06/2013

Je ne sais pas si c'est réglé, mais je crois qu'ils sont mis en demeure de les rémunérer et aussi de tenir compte de leur âge pour les voyages...

Il y a une histoire de ce genre, il me semble !!!

Bonne journée avec bises

Écrit par : patriarch | 02/06/2013

merci pour cette belle version.
J'avais hébergé il y a une vingtaine d'années deux des petits chanteurs dont le soliste.
Je ne sais pas si c'est encore possible de nos jours.
Quant aux jours de repos la société française marche sur la tête mais ça nous le savions.

Pourquoi pas les interdire pendant qu'ils y sont, pour esclavage et travail des enfants.

Du grand n'importe quoi...

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 02/06/2013

des enfants qui chantent avec une croix ! nom de zeus mais faut arrêter ça par tous les moyens ces gens qui les entourent vont oublier de leur enseigner la théorie du genre !
enfin la dentellière , à la fin, elle menace le gamin du martinet et c'est ça qui marche pour le faire taire !
va bien falloir en avoir un bien en main pour remettre le mode dans le bon sens !
bises

Écrit par : josette | 06/06/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique