logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« APRES LE MARIAGE POUR TOUS... | Page d'accueil | J'AI VU AU CINOCHE "THERESE D'ESQUAUROUX" »

22/11/2012

JE PENSE A VOUS

Je ne pense pas à vous à chaque seconde mais presque.

Non je ne vous ai pas abandonné.

Mais d'autres occupations pressantes me retiennent.

Je me suis lancée, c'est presque une image, à fond dans la généalogie.

La photographie aussi me tient éloignée de mon ordinateur.

En réalité l'âge avançant ainsi que d'autres soucis, je me convainc de mettre un

peu d'ordre.

Comme je ne suis pas du tout organisée, je perds un temps précieux.

La généalogie est une passion qui épuise, mais quel bonheur de découvrir

dans les archives du Nord le nom de mes ancêtres avec l'aide de mon frère

l'albigeois.

Certaines de nos grands-mamies avaient "fauté". En effet il se trouve chez au

moins deux de nos aïeuls des enfants naturels...

si vous cherchez vous aussi vous en trouverez.

Avaient-elles été engrossées par leur maître, abandonnées par un chenapan ou

violées peut-être ?

Ma grand-mère paternelle porte le nom d'un père reconnu. Cet homme a eu la

délicatesse d'épouser une "fille mère" mon arrière-grand-mère paternelle.

Cet enfant portait le nom de sa mère à sa naissance et avait été reconnu par

un homme au grand coeur...mon faux arrière arrière grand-père.

Mon arrière-grand-mère paternelle, avant d'épouser ce fils reconnu avait mis au

monde une fille naturelle, Pauline Joséphine, décédée à l'âge de six mois.

Ma grand-mère paternelle n'a jamais connu sa demi-soeur.

vous n'avez peut-être pas tout enregistré, moi même il m'est difficile de pas

confondre les uns et les autres. D'autant que j'ai commencé plusieurs généalogies

en même temps du côté paternel et maternel.


 

File0128A.jpg


 Je vous présente Suzanne Berthe née en 1895 décédée en 1898.

Mon grand-père paternel n'a pas connu sa soeur il ne nous avait même jamais

donné son prénom. Le connaissait-il ?


 Vous comprendrez maintenant mon intérêt à faire des recherches.

Une enquête qui en amène une autre...un fil ininterrompu jusqu'où ?

certainement pas très loin car il arrive un moment où les traces n'ont pas été

enregistrées.

Alors à ce moment là vous me verrez revenir plus régulièrement...enfin si cela

est possible.

13:46 Écrit par Charline TABONI dans CHRONIQUES | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook

Commentaires

La généalogie me passionnerait vraiment, j'aimerai tellement savoir ' d'où je viens". Les recherches doivent être longues et difficiles et ,pour l'instant, je ne me sent pas capable de les entreprendre.Bon courage à toi. Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 22/11/2012

Nous aussi on pense à toi.
La généalogie c'est passionnant comme une enquête, ça nécessite des raisonnements, même si les ancêtres n'ont pas tjrs été raisonnables...
On arrive parfois à des impasses. Mais il y a tjrs une autre branche à remonter.

Courage courage!!! Si cela tombe nous sommes cousins...

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 22/11/2012

Coucou Charline !
Ah ! la généalogie j'ai commencé en allant aux archives du Doubs mais faut savoir décrypter les actes de naissances et de décès fait souvent par les curés , bon courage . C'est vrai que tu peux t'emmêler les crayons avec ses aïeux qui sont des faux , hi ! sans doute qu'il doit en avoir dans toutes les familles . Belle photo du XIX ième siècle . Bonne soirée et à bientôt la Ch’timi Alsacienne !
Françoise

Écrit par : françoise la comtoise | 22/11/2012

La mère d'Eliane ,de son nom de jeune-fille était une Berthe... par son père. Vitry-le -François je crois.

J'ai fais des recherches aussi sur mes lignées paternelle et maternelle, mais en Italie.

Et vraiment, je suis tombé ,aux Etats-Civils des communes, sur des gens (des femmes) très serviables.

Des renseignements complets, avec non seulement la date de naissance, des mariages,

mais même la date des déménagements et la commune où la famille se rendait.

Par exemple, j'ai la date exacte de leur départ pour la France en 1930.

C'est vrai que l'on fait de sacrées découvertes . Les plus petites familles étaient de 6 enfants

et les plus nombreuses 9 voire 10, comme chez ma mère qui était la seule fille fille, avec 9 frères...

Bonne journée. Bises

Écrit par : patriarch | 23/11/2012

Bonjour Charline

Comme toi, une fois à la retraite, je me suis immergé dans la généalogie et cela a duré 7 ans. J'ai du changer de logiciel de généalogie pour un des plus performants du marché, j'ai pris des leçons de paléo-écritures pour déchiffrer les manuscrits du 15 ème siècle. Car le plus facile est de remonter dans les archives des grands parents jusqu'à la révolution. Il y a des tables décennales, c'est bien écrit, on va assez vite. A côté de l'état civil, les recensements réguliers de population donnent des indications sur la composition de la famille, les métiers, les serviteurs éventuels, les déménagements. Les minutiers de notaires sont aussi précieux pour les testaments, les inventaires, les ventes de biens, et toute un foule d'actes. Nos ancêtres utilisaient les notaires bien plus que nous, et cela est encore plus vrai avant 1872, car peux savaient alors écrire.

Une fois que tu seras arrivé au début des archives républicaines, il te faudra passer aux archives paroissiales. Cela demande plus de temps. Mais on remonte, avec un peu de chance, jusqu'en 1620- 1650. Plus haut, il n'y a que les minutiers de notaires pour ceux qui ont un peu de bien, c'est à dire moins de 10 % des présents. Et c'est là le plus difficile, mais heureusement, le fils du notaire est souvent aussi le notaire du fils de ton ancêtre. La lignée des notaires correspond à la tienne et tu n'as pas à chercher un acte dans 50 ou 100 minutiers de la même ville.

Je te souhaite de la chance, car il en faut, beaucoup de place dans une armoire. Et si je peux me permette une recommandation, prend soin de noter en détail les références exactes de chaque pièce de ton puzzle. Un jour, tu voudras y revenir, et cette méthode te facilitera la tâche.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 25/11/2012

Bon courage Charline!!!C'est passionnant!
Chez moi,tout est faux,même le prénom de ma mère,un génocide qui n'a pas détruit que des vies,mais aussi la mémoire,je le regrette beaucoup...Alors,je t'encourage à t'accrocher,à voyager si nécessaire.C'est du côté de Max,que sa cousine est allée chercher les ancêtres,et maintenant,je sais pourquoi ils ont tous les yeux bleus:dans le secret de la généalogie,se cachaient des ancêtres allemands,qui voulaient devenir français!!!On dirait une enquête policière!!!
Gros bisous et bon lundi
christiane06

Écrit par : christiane06 | 26/11/2012

Tu as beaucoup de courage pour t'être lancée dans ces recherches, courage qui sera grandement récompensé.
J'ai déjà pensé à maintes reprises de partir à la recherche de mes ancêtres mais le courage m'a manqué,et aussi sans doute la motivation côté paternel, pas trés envie de retrouver les traces d'un père qui a abandonné sa famille lorsque j'étais toute petite !
Bonne chance dans tes recherches.
Amitiés.
José

Écrit par : José Meyer | 26/11/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique