logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« IL A GAGNE ! | Page d'accueil | MARIE OLYMPE DE GOUGES »

07/05/2012

gAUCHE, DROITE, QUELS COMBATS POUR DEMAIN ?

Typologie des familles politiques en Europe,(lire)

par Daniel-Louis Seiler

Touteleurope.eu : Est-il possible de situer l'ensemble des partis politiques en Europe sur un axe gauche-droite ?

"...Malgré le récent déplacement vers la droite de l'UMP, cette dernière reste finalement plutôt proche du SPD, et les Socialistes français sur les positions

de Die Linke, la gauche de la gauche allemande...

Touteleurope.eu : Avec quels critères peut-on classer les courants politiques ?

"...Si l'on regarde uniquement le temps présent, peu de différences séparent les partis les uns des autres.

Les écarts sont souvent beaucoup plus importants

entre des partis de différents pays appartenant à la même famille,

qu'entre des partis du même pays mais de familles différentes...


Touteleurope.eu : Quelles sont les grandes familles politiques en Europe ?

Touteleurope.eu : Que représentent aujourd'hui les groupes parlementaires européens ?

"...Les groupes du Parlement européen ont souvent été constitués de manière à avoir le plus de membres possible :

beaucoup de partis très exotiques sont courtisés par les uns et les autres,

parce qu'il y a de forts enjeux en termes de présidence du Parlement, des commissions…

Et cela reprend à chaque élection et à chaque élargissement...


Touteleurope.eu : Comment expliquer le succès de la droite aujourd'hui en Europe ?

"...La droite a battu les gouvernements sociaux-démocrates en Espagne et au Portugal, en raison de la crise économique particulièrement virulente dans ces pays mais aussi, et par conséquent, de la montée de l'extrême-gauche et surtout du taux d'abstention.

La principale motivation de ces votes a été de "sortir les sortants"...

...Mais actuellement, la droite au pouvoir est partout faible dans les sondages, y compris en Allemagne ou les élections des Länder voient la CDU s'effondrer.

On peut s'attendre à des sanctions équivalentes des équipes en place.

Cette prédominance d'une famille en Europe n'est donc que conjoncturelle…

à moins que la crise ne soit structurelle :

dans ce cas, on peut craindre à un rejet systématique des partis "traditionnels" pour une montée des extrêmes

Touteleurope.eu : Les clivages entre partis sont-ils en train de s'estomper ?

"...Dans la mesure où la marge de manœuvre des gouvernements se réduit de manière considérable du fait de la mondialisation, peu d'alternatives sont offertes par les grands partis.

C'est donc à qui gèrera le mieux la crise…

On verra, s'il y a une alternance en France, comment les socialistes vont s'en tirer.

Il y a en tout cas un boulevard qui s'ouvre pour les extrêmes...

...La solution par le haut, c'est l'Europe.

Mais une Europe différente de celle administrée par le couple "Merkozy",

à bout de souffle comme beaucoup de gouvernements actuels.

Ce n'est pas l'Europe elle-même qui est en cause, mais le manque de protection qu'elle propose contre la logique purement financière des marchés.

C'est dans une meilleure Europe qu'est la solution, mais c'est évidemment difficile à réaliser si tous les pays ne sont pas sur la même longueur d'onde...

Touteleurope.eu : Un nouveau couple franco-allemand pourrait-il faire avancer l'Europe ?

"... Ce n'est pas certain. Il faudrait déjà que les autres pays le suivent.

Aujourd'hui ce couple fonctionne relativement mal parce que, et bien que les Français le considèrent très à droite, M. Sarkozy est bien plus à gauche que Mme Merkel sur les questions économiques. En témoignent ses positions en matière de régulation, notamment lors des sommets internationaux.

Le problème, c'est que Mme Merkel ne le suit pas sur un grand nombre de propositions...

Il n'est pas sûr qu'un couple à gauche s'en sorte mieux.

Ceux qui finalement ont le mieux fonctionné étaient les couples Giscard-Schmidt
et
Chirac-Schröder, qui avaient les mêmes idées, et le couple Mitterrand-Kohl
car ils avaient tous deux une vision fédéraliste que n'ont ni Nicolas Sarkozy ni Angela Merkel.

Au contraire, Lionel Jospin ne s'entendait pas avec Gerhard Schröder, et son premier discours au PSE à Malmö, trop à gauche pour de nombreux membres, n'a pas été applaudi.

Commentaires

Coucou Charline,
Quelle analyse, super ! Tu m'en apprends beaucoup et je t'en remercie parce que moi je n'y connais pas grand chose.
Cela m'a beaucoup plu. Nous verrons bien comment fonctionnera le couple "Merkel/Hollande".

Bisous,

Écrit par : Aliette Lydia | 07/05/2012

Bonjour Charline

Les sociétes anonymes sont régies par un Conseil d'Administration qui détient le pouvoir. Le problème aujourd'hui, c'est que, par le biais des Sicav, les Banques et les Fonds d'Investissement ont tous puissants dans la gestion et la marche des Sociétés, et que le petit actionnaire est évincé de tout pouvoir de décision.

Comme la recherche du profit immédiat a pris le dessus sur la gestion patronale, on assiste à un dérèglement complet du monde économique, avec des spéculations sur les matières premières vitales, ce qui est un scandale.

Légalement, il n'y a pas moyen d'inverser la tendance, et je crains qu'un jour vienne où une solution extrême se fasse jour, avec l'arrivée au pouvoir de forces qui organiseront la faillite des banques et la chute du capitalisme, dans une pagaille totale.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 07/05/2012

Angela, si elle ne trouve pas de compromis avec Hollande se trouvera isolée, ce serait dommage à ce que j'ai entendu ce soir.
Attendons, nous verrons bien....
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 07/05/2012

Nous glissons peu à peu comme avant 1789...où les grandes fortunes et les biens de la terre et biens immeubles appartenaient aux nobles et à la grande bourgeoisie, voire au haut clergé...la seule différence c'est que les "heureux détenteurs" sont plus anonymes aujourd'hui, cachés par les banques et les sociétés dites anonymes...
Le résultat est le même et l'état au départ possesseur, se désengage de tous ses avoirs au bénéfice du privé pour combler ses scandaleux déficits...
Pourquoi pas voir resurgir un jour une nouvelle révolution qui remettre à zéro les compteurs et les outrances de la différence entre les très riches et les très pauvres ?
L'histoire décidément, est un perpétuel recommencement !
Les grands de ce monde ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ...ce nez dont l'odorat est plutôt attiré par les bonnes odeurs du capital et de l'orgueil du pouvoir...
Peut-on rêver un jour, d'évoluer dans un monde de valeurs où tout être est considéré à sa juste grandeur et respectable dans sa différence...et non pas défini comme un objet de profit et de mépris...mais ce monde serait alors un paradis, et ce n'est pour l'instant pas prévu dans le programme de ces grands qui nous gouvernent...
Un peu de lucidité que diable !...mais permettez-moi de rêver à un monde nouveau... ne serait-ce qu'un tantinet, là sur ma pauvre paillasse, avant que le jour incertain...se lève.
Bien amicalement.
Jean Marc B.

Écrit par : BARRIER | 08/05/2012

Coucou Charline !
Juste pour rigoler maintenant puisqu'on sait .
"Dans la troupe y'a pas d'jambe de bois y'a des nouilles mais ça se voit pas la meilleure façon d'marcher c'est de mettre un pied d'vant l'autre , gauche , droite , gauche , droite" ......................... Bonne soirée et bizoux , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 08/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique