logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« MIRACULEUSE PLANTE : STEVIA ? | Page d'accueil | LE SENAT "C DANS L'AIR" »

10/09/2011

LE SENAT UTILE ?

Nous sommes en pleine campagne électorale. Ce livre serait sorti  aux Editions du Rocher

(11 septembre 2008)

J'ai reçu un enregistrement ce matin dans ma messagerie.

Ce n'est pas innocent et je dois vous dire que cet enregistrement (ci-desssous) date du 4 septembre 2010

Nous sommes le 10 septembre 2011.

Les élection sénatoriales sont prévues selon ce calendrier ci-dessus :


17 juin : Election des délégués des conseils municipaux

5-16 septembre : Dépôt des candidatures

25 septembre : Election des sénateurs

1er octobre : Election du Président du Sénat


Les élections en quelques chiffres

170 sièges à pourvoir :

112 sénateurs élus à la représentation proportionnelle |

58 sénateurs élus au scrutin majoritaire

44 circonscriptions
concernées + 6 Sénateurs représentant les Français de l'étranger :

38 départements métropolitains


4 départements d'outre-mer


1 collectivités d'outre-mer et la Nouvelle-Calédonie

 

71.890 grands électeurs

 

Senat-Enquete-Sur-Les-Super.jpg

"ENQUETE SUR LES SUPERS PRIVILEGIES de la REPUBLIQUE

podcast

"A quoi sert le Sénat, institution deux fois centenaire qui nous coûte chaque année plus de 300

millions d'euros?

D'abord à financer les privilèges (plus de 4 000 euros mensuels de retraite pour 15 ans de cotisation)

et les rémunérations royales (11 540 euros net par mois) des derniers princes de la République, nos

331 sénateurs.

Et aussi à entretenir les 1 260 fonctionnaires les mieux rémunérés de l'Hexagone (de 2 300 à 20 000

euros net mensuels), qui font la semaine de 32 heures et ont presque 4 mois de vacances.

Luxe, calme et volupté.

Et, dans l'esprit de beaucoup, de Jospin à Sarkozy, ces super-privilèges n'ont pas la moindre

justification, car, selon eux, cette deuxième Chambre ne sert à rien.

La réalité est édifiante:

- un petit tiers des sénateurs travaille,

- un gros tiers vient de temps en temps à Paris

- et les autres appartiennent à la famille des rois fainéants.

Un royaume hors du monde et du temps ?

Pas tout à fait


Car nos sénateurs, qu'ils soient de droite ou de gauche, sont assidûment courtisés par des

lobbies de tout poil.

Des marchands d'armes aux semenciers, chacun connaît la capacité de ces édiles à peser sur la

diplomatie française ou à modifier un texte de loi.


Cela justifie bien des "voyages d'études", tous frais payés, quelquefois au bord d'un

lagon lointain.

D'autres ténors politiques, en revanche, continuent à considérer la Chambre haute comme un

précieux garde-fou contre les dérives des
gouvernements et l'obéissance servile de l'Assemblée

nationale.

Robert Colonna d'Istria et Yvan Stefanovitch ont mené une enquête pointilleuse qui révèle

les petits et grands secrets de l'institution Sénat.

Ils racontent, avec beaucoup de brio, les splendeurs et les misères de notre Chambre "haute ".


Et recensent les quinze réformes évidentes à mettre facilement en œuvre pour que

les sénateurs ne soient plus des superprivilégiés."



Très facile me direz-vous d'attaquer telle ou telle institution...

Ce que j'aimerais ce que je souhaiterais c'est qu'un ou une sénateur(e) aie le courage de jouer la transparence.

Nous pourrions aussi discuter de toutes les niches fiscales, de tous les privilèges de tous les privilégiés de la République; Le Sénat n'est malheureusement pas le seul grand dépensier de notre République.

A quand la remise à plat de notre fiscalité, la suppression des financiers voyous ?rendre

Qui a parlé de rendre illégales certaines pratiques fiscales légales qui profitent à certaines grosses entreprises alors que les PME rament lamentablement ?

Un grand ménage n'est-il pas urgent, indispensable pour redonner confiance aux français en priorité, et ensuite aux partenaires européens qui ont déjà commencé à faire le ménage chez eux.

Mais quel personnage politique osera nettoyer les écuries de la République ?

(J'ai bien conscience que je participe à la promotion de ce livre (toute proportion gardée, la lecture de mes pages

reste confidentielle, mais j'enrage d'entendre :

serrez-vous la ceinture...qui ?)

 

 

Je suis consciente que l'on ne peut comparer la gestion du pays comme celle de notre budget. Néanmoins il me semble que si nos dirigeants donnaient le bon exemple nous accepterions plus facilement de participer. L'injustice est l'ennemie du fonctionnementd'une bonne démocratie.

 


 

17:40 Écrit par Charline TABONI dans POLITIQUES, ECONOMIQUES, SOCIALES, | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sénat, sénateurs |  Facebook

Commentaires

Rien ne m'étonne et tout ce "beau" monde (droite ou gauche) semble copain comme cochon pour conserver ses privilèges et inutile de te faire d'illusions , pas un ne se lèvera pour dénoncer tout ça! La soupe est trop bonne! Et nous, quantité négligeable, nous continuerons à serrer la ceinture car comme on dit chez nous :" Mouton , tu seras toujours tondu!"Monique R.

Écrit par : monique Ruiz | 10/09/2011

Car mouton aime être tondu !!!
Bises et bon dimanche

Écrit par : Biche | 11/09/2011

C'est l'endroit de sinécure pour tous les ex députés, tous veulent pas la suite, devenir députés.

C'est assez drôle, car je crois que ce sont les seuls "salariés" députés et sénateurs, qui n'ont jamais demandé la retraite à 60 ans

même pas le vieux Dassault, qui reçoit déjà pas mal de dividendes....et qui fut maire aussi...

Bisous

Écrit par : patriarch | 11/09/2011

Bonjour Charline

Depuis que le Sénat s'est opposé à une réforme que De Gaulle voulait faire passer en force, cette institution a regagné , malgré tous ses privilèges, beaucoup d'estime chez moi. C'est vrai que ça coute cher, qu'on pourrait raboter les avantages, mais de là à le supprimer , halte là !!

Je suis partisan d'un contrepoids à toute institution !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 12/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique