logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« INA 8 JANVIER 1048 | Page d'accueil | CHANTS POLYPHONIQUES »

12/01/2011

MACHINE A COUDRE ANCIENNE

DANS LES CATEGORIES :

HISTOIRE : Il était une fois...

CHRONIQUE : la machine à coudre;

LES FEMMES : très utiles pour les femmes qui cousaient pour leur famille...

LOISIRS ET SPORT : plus modernes aujourd'hui si elles sont toujours très utiles dans certaines familles, elles font parties des loisirs pour celles

et ceux qui s'adonnent au patchwork, à la création personnelle ou industrielle.

Modernes ces merveilles de technologies, ne sont plus, je pense, un sport pour les mollets

et les chevilles du temps de la machine à coudre à pédale.

IMG_0018.jpg

 

Depuis le décès de son épouse, notre mère, mon

cher papa a un objectif : se "débarrasser" petit à

petit d'objets, de photos, des vieux films

(lessuper 8, ses premiers essais de caméraman

amateur des années 1964, date de la naissance

de son quatrième enfant...

 

(le petit dernier a eu la primeur d'être le premier acteur de notre famille.)

Non que notre père souhaitât les jeter au rebus, mais plutôt son désir le plus important fût de

convaincre chacun de ses enfants d'en prendre possession.                                   

Héritage familial oblige !

 

Je ne suis pas là pour vous raconter les états d'âme de mon papa, mais pour vous conter l'histoire

de la machine à coudre "HARRYS" modèle Dürkopp 114 n° 418 524 5 de ma grand-mère maternelle

Gabrielle.

IMG_0039A.jpg

                                        Maman en avait héritée et j'ai fais mes débuts de médiocre couturière IMG_0033.jpg

sur cet engin qui date du début du XXeme siècle.Je ne lui souhaiterai aucun anniversaire, ayant peu de renseignements personnels à son sujet.
Date d'acquisition ou héritage...date de fabrication....

j'ai trouvé peu de renseignements concernant HARRYS ou HARRY'S

 Cette machine  reléguée au premier étage de la maison familial avait pour seule utilité de supporter

les géraniums l'hiver ou divers autres objets oubliés lors des visites d'enfants ou petits enfants.

 

Un jour, sans prévenir, mon cher papa, inspiré comme il peut l' être parfois, décida de démonter la

machine pour la nettoyer, repeindre la pédale et les pieds en fer forgés.

L'inspiration aidant, pour parfaire son oeuvre et pour cacher les blessures du temps jadis,

il enduisit d' un faux tissu le dessus de son prrécieux objet...

Il décida un jour que cette machine me revenait...

A l'époque ce cadeau non pas empoissonné mais quelque peu encombrant ne me réjouit pas vraiment.

Qu'allais-je en faire ?

A chacune de mes visites au pays où le soleil se cache paraît-il dans les coeurs, je trouvais une

excuse pour ne pas emporter l' encombrant et très lourd cadeau .

 

Mon cher papa, las de mes remises à plus tard ce que j'aurais dû faire le premier jour où il m'avait

proposé d'emporter cette machine,

jouant sur les sentiments et plus encore de sa persuasion, je finis par la caser dans mon coffre

entre deux valises, quelques sacs plastics et divers objets inutiles.

 

Je croyais être sauvée, qu'on n' entendrait plus jamais parler de cet objet sentimental.

Hé bien non. Presqu'à chacune de nos conversations téléphoniques, revenait la question de savoir ce

que devenait HARRYS ?

Mon père me reprochait de la laisser rouiller dans mon garage humide.

J'avais beau le convaincre qu'elle était protégée, que l'humidité se trouvait dans la cave...

- Pauvre machine à coudre qui lui avait donné tant de soucis et d'heures de travail pour la rénover, la

protéger de la rouille, maladie courante chez les machines à coudre abandonnées...

Je finis par trouver un voisin aimable à qui je proposais d'étudier le ventre d' Harrys, et de

d'évaluer le coup d'une remise en état...

Cette conversation s'était passée avant Noël 2010. Je souhaitais annoncer à mon cher papa qui avait

accepté de passer les fêtes à Strasbourg,

que j'avais trouvé une solution pour HARRYS

Mon voisin emporta le coffre, après quelques palabres nous convîmes de le remettre en état de

présentation honorable.

Surprise ! le jour de mon anniversaire, mon voisin m' appelle pour prendre rendez-vous afin de

remonter la machine à coudre.

Deux heures furent  nécessaire pour accrocher les pieds, avec les vis et les boulons ; retendre et

réparer tel mac giver la courroie usée ; je l'aidais un peu et le résultat fut très satisfaisant.

 

Me remémorant mes doutes quant à la rénovation du coffre d'HARRYS :

devais-je redonner vie à mes souvenirs d'enfance ? je ne le regrettais pas.

 Depuis hier, je la regarde avec tendresse, je ne m' en lasse pas. Mon voisin me conseilla de passer

une deuxième couche de teinture avant de la passer à la cire.

"Ce sera mon boulot de dans demain"

 

J'attendis le retour de ma fille et lui demandais son avis.

Sa réponse fut honnête pour qui connait iphone, smartphone, facebook...

qui sait rapidement dépanner la télé, le téléphone, mon ordinateur...

comment pourrait-elle être impressionnée par un engin aussi primitif ?

 

composition photographique copie.jpg

 

Néanmoins sa réponse laconique me blessât un tout petit peu quand même :

 

IMG_0017.jpg

 

"ben oui, c'est une machine à coudre !"

 

Sans BARTHELEMY THIMONNIER (1793-1857)

et cette vidéo très instructive, la machine à coudre existerait-elle aujourd'hui ?

Quelle serait son histoire ?

MACHINES A COUDRE ANCIENNES

-Vous trouverez des liens sur les musées

 

 

 

Commentaires

Une très belle pièce : ton papa a bien fait d'insister.
4 tiroirs joliment décorés.

Et la courroie en cuir à peine tendue, avec l'agrafe : attention aux doigts !

dominique

Écrit par : papydompointcom | 12/01/2011

essaye une recherche avec durkopp-adler. Fabricants de machines à coudre.

dominique

Écrit par : papydompointcom | 12/01/2011

Elle est belle ta machine à coudre et 4 tiroirs, le luxe. Maman avait une RITTER (deux tiroirs). J'ai appris à coudre avec. Lorsqu'elle a voulu s'en débarrasser, je n'avais pas assez de place à l'époque, c'est une amie qui l'a prise.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 12/01/2011

Tout d'abord Charline une bonne année qui commence avec l'évocation de ce souvenir..

j'avais "hérité" de ma grand'mère la même machine .J'y associe des bruits,de mélodies (une "dame" venait "faire la couture "et me chantait "Les roses blanches " de Berthe SYLVA;j'adorais bien que ne comprenant pas les paroles.Je me souviens de la cadence du "marche pied"entraînant la roue (c'est mon vocabulaire, peut être inexact).

C'est un bel objet.

merci pour cetet petite " madeleine"

Je t'embrasse

betty

Écrit par : betty | 12/01/2011

Ma mère avait une "Singer" celle qui s'escamote dans un "ventre boisé" en dessous et ensuite peut servir de guéridon.

Elle existe toujours, c'est une de mes nièces qui l'a récupérer et qui trône dans l'entrée. (Elle fonctionne toujours)

Bises et belle journée;

Écrit par : patriarch | 13/01/2011

Bonjour Charline

Je connais une association qui cherche toutes les machines à coudre à pédales en plus ou moins bon état et qui les fait parvenir à des femmes au Mali, Sénégal, Cameroun où une telle machine permet de faire gagner sa vie à une famille.
Il n'y a pas toujours d'électricité dans les villages du Sahel.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 15/01/2011

En lisant le message de Patriarch, je me souviens que ma mère avait une machine à coudre "Singer" . Elle avait fait monter un moteur électrique parce qu'elle faisait de la confection à domicile pour aider au bien-être de la famille.Mon père était commerçant ambulant. Cette machine a été envoyée en Pologne chez le frère de mon mari, nous l'avons revue chez lui quand nous avons fait le voyage .
Comme une rubrique sur une machine à coudre évoque des souvenirs.J'ai eu d'autres machines à coudre mais celle-là fait partie de mes souvenirs d'enfance.
J'ai une petite- fille parmi mes petits-enfants qui a fait des études de styliste et à qui j'ai donné mes deux dernières machines à coudre.
Bonne journée de Jérusalem

Écrit par : Sarah | 15/01/2011

Merci Charline de cette merveilleuse histoire de machine à coudre.
Personnellement je la trouve très belle, et je pense que cet objet peut
embellir ton superbe appartement.
J'ai hérité de la machine à coudre de ma grand-mère maternelle et elle
décore mon couloir. Pourquoi pas ?
Je t'embrasse
Marcelle

Écrit par : marcelle | 15/01/2011

cette machine Singer me rappelle bien des souvenirs
merci pour cette belle page
je te souhaite un doux weekend



•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-•

Écrit par : •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• | 15/01/2011

Bonjour
Merci d'avoir mis mon site en lien dans votre message.
je crois que votre machine est plutôt une Dürkopp modèle Harris.
En effet, Dürkopp est un fabricant allemand (voir sur premier lien, la CB en bas de la page) bien connu et Harris une marque de revendeur anglais qui a vendu des machines de différents constructeurs sous son nom (voir second lien).
Si vous parlez anglais, vous pouvez soumettre vos photos à ce site pour mettre sa page à jour. C'est l'une des meilleures références sur le sujet.

Cordialement
Odile
http://needlebar.org/cm~nb/thumbnails.php?album=277

http://needlebar.org/main~nb/harris/index.html

Écrit par : Odile | 16/01/2011

Coucou Charline !
Comme mon z'amourl a restauré la machine à coudre de sa grande-tante couturière à Besançon .
C'est la même que la tienne sauf que la nôtre c'est une Singer écrit au même emplacement que sur la tienne ,
toi se sont des papillons et nous des fleurs , je les trouve magnifiques ces machines .
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 16/01/2011

voilà une belle histoire, maman a jeté celle de ma grand mère que mon mari a toujours refusé de charger dans l'auto , pour ce gros couillon tout ce que je peux avoir comme loisir m'empêche de me consacrer à la seule bête de la maison qui en vaille la peine : lui même .
ta note me fait un peu mal au coeur, moi qui desirait la machine je ne l'ai pas et c'est dommage c'était une pièce en deux exemplaires seulement ! mais entre une maman qui ne veut rien garder et une "='+*/°+de bonhomme qui veut ne garder que SES affaires !!!
bouh cela me rend triste ta belle note , garde bien ta machine ! je t'embrasse

Écrit par : josette | 21/01/2011

Je t'invite Josette à me donner des leçons particulières car j'ai oublié le fonctionnement de l'enfilage de la canette...

Écrit par : Charline | 21/01/2011

Elle est magnifique!!!!!!!!
Ma mère avait une vielle Singer,et elle est partie chez les touareg dans les années 80.
Mais la tienne,c'est une oeuvre d'art,et elle a trouvé sa place !le mieux,c'est d'apprendre à s'en servir,mais il faut un coup de main!
Bon samedi Charline
Christiane

Écrit par : christiane06 | 22/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique