logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« JACQUES MARSEILLE | Page d'accueil | LES REGIONALES IMPORTANT »

05/03/2010

LA MAISON DE MES PARENTS 1ERE PARTIE

Janvier 2003, cours d'écriture, exercice :

1° concentrez-vous quelques minutes.

Imaginez une porte, réelle ou irréelle.

Une porte d'entrée, de garage, d'un appartement, d'une maison en campagne, à la ville, entourée de végétation...

Ensuite décrivez cette porte.

IMG_7029.jpg
Cette photographie date de cette année.

(En 2003 la porte était encore bleue...? peut-être)
Mon texte :

"La peinture bleue écaillée posée sur un bois de chêne, est la première image qui

m'apparaît.

Une serrure indépendante de la poignée vissée au centre de la porte d'entrée,

permet une protection supplémentaire.

(la porte s'ouvrait différemment. Aujourd'hui seule la clef ouvre la porte.)

 

IMG_8751.JPG

A mi hauteur, une vitre épaisse et translucide dont le motif incrusté côté couloir

ressemblant à des marguerites (bof) sans tige, est protégée par une grille en fer

grossièrement forgée.

S' ouvrant de l'intérieur, elle offre le choix aux habitués :

soit tirer le crochet dépendant de la serrure interne en passant une main entre la grille

et la vitre, (le crochet a disparu) si un complice a eu l' autorité nécessaire pour garder

la vitre entrebaillée,

soit ouvrir la porte de l'extérieur avec la clef. (comme aujourd'hui ?)

2°vous poussez cette porte et vous décrivez ce que vous voyez derrière elle.

 

DSCI0249.JPG

Deux marches ; je tourne la clef, je pousse l' huis et j' entre.

Je m' essuie les pieds sur un tapis rectangulaire acrylique, inusable, sans attrait.

(absent de la photo) 

A gauche plusieurs patères en fer attachées à un ensemble de bois plaqué.

J' accroche mon manteau.

Je dépose le parapluie à l'endroit approprié pour recevoir les gouttelettes oubliées.

Au dessous des patères, un miroir ordinaire me renvoie un visage étonné,


La tapisserie surannée se détache un peu au niveau du plafond.

Des photographies de famille encadrées tiennent lieu de peintures exposées.

Tout au bout du couloir, une autre porte blanche que mon père a fait découper,

moitié bois, moitié carreaux colorés, sépare l'entrée de la salle à manger qui

cache tant de petits secrets..."

 

A SUIVRE...

Commentaires

La maison de tes parents ressemble à certaines maisons d'ici Il est vrai que nous ne sommes pas res loin l'une de l'autre (Ardennes)ce que l'on devine aussi ce sont les souvenirs que tu peux réveiller en y pénétrant je te souhaite un bon dimanche BisesBrigitte

Écrit par : fleurbleu | 06/03/2010

Coucou Charline, c'est un bel article.
Gros bisous et très bon dimanche,

Écrit par : Muad' Dib | 07/03/2010

Jolie petite histoire. Elle pourrait être l'histoire de la maison de mes parents, notre maison d'enfance. Même porte protégée par une grille en fer forgé, même porte de séparation à l'intérieur avec quelques vitres de couleur.
Merci pour ce retour en arrière. Bises

Écrit par : pimprenelle | 08/03/2010

salut
ben ouais c'est moi bunny le chti transformé en Tiot
j'ai changé un peu les habitudes
la maison de tes parents ressemblent à beaucoup de celle des mines
bonne journée

Écrit par : tiot le chti | 09/03/2010

Bonsoir Charline,

description " obligée" puisqu'il s'agit d'un atelier d'écriture.

Mais affleurent les souvenirs ..et là, l'affectif se déjoue ( ou se joue..) des règles, non?

J'aime bien la descritpion à l'intérieur que ta mémoire restitue avec sensibilité.

je ne sais pas comment fonctionne un atelier d'écriture;je redouterais certaines contraintes.Mais il est possible que je fasse erreur.

Amitiés

betty

Écrit par : betty | 10/03/2010

très bien Charline on a qu'une envie .....lire la suite

Écrit par : cartouche | 11/03/2010

Coucou du soir !

Elle a le style de la région . La maison de tes parents continue de vivre avec leur fille dedans c'est merveilleux .
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 11/03/2010

Bonjour Charline,

C'est une chance d'avoir la maison de ses parents. Tu y as vécu ta jeunesse. Tu y as des souvenir d'enfance. C'est solide et réconfortant pour la mémoire. Nous allons la visiter avec toi cette maison et à travers elle te connaître un peu.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 12/03/2010

Bonsoir Charline

Rentrant de voyage il y a quelques jours, je tente de reprendre pied dans les blogs en prenant connaissance des articles et notes publiées intéressantes.

Je commence ici pour toi, en rentrant lentement dans la maison de tes parents. Ce qui m'a toujours frappé, quand je suis revenu dans des maisons où j'avais vécu enfant, c'est leur odeur ! La bouffée en entrant n'a pas changé et vient te réveiller brutalement, télescopant le temps et te ramenant là où tu as quitté les lieux ! N'as tu pas la même sensantion ?

Bises du grillon .
------------------------------------------------------------
Plus la vue du jardin avant l'odeur car maman disparue les bonnes odeurs de cuisine ont disparu.
merci gentil grillon

Écrit par : Christian | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique