logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LES CLOCHES DE LA CATHEDRALE suite... | Page d'accueil | LES CLOCHES ST SULPICE »

20/10/2009

UN PEU DE MOI...ou CONFIDENCES

La première partie du texte (page suivante) exprime mes émotions de femmes, de mère ;

Ensuite, j'anticipe la grande vieillesse de mes parents.

Maman est partie avant que j'aie eu l'occasion d'exercer pleinement, sereinement, mon devoir d'enfant.

Mon père se retrouve seul loin de mes bases. Sans l'abandonner vraiment peut-être

pour déculpabiliser, je l'appelle régulièrement.

Mais en réalité je m'aperçois qu'il est heureux ainsi.

Il est libre de faire toutes les petites bêtises que n'importe quel de ses enfants lui interdirait.

Mis en garde par la faculté, il est tenu de rester tranquille...

Il est encore valide, et en attendant peut-être un jour prochain

si son appel devient pressant je serais présente à ses côtés...enfin si...


Ce n'est pas un texte littéraire.

Simplement j'ai couché sur le papier toutes sortes de sentiments qui se bousculaient

à cette période de ma vie...


Traversant le marché, Le thym et la sarriette, Le basilic frais, Les fraises et les melons

M’ont offert des senteurs, Le bonheur des odeurs.


De l’école les enfants sont rentrés. Sur la nappe propre et fraîche, Repassée, le couvert est posé.

Le père et les enfants M’embrassent.

C’est plus qu’une heureuse habitude, Un bien-être ; c’est mon dû.

Présent inestimable, Juste félicitée, Chacun de nous connaît le prix du choix :

“d’une mère au foyer”.


Quand notre fille est née, Rougeoyante et gluante De placenta tout chaud,

Sur mon ventre fut posée.

Près de moi son papa Me serrant fort la main.

Quel puissant sentiment, Cette offrande à la vie ;


Le fruit d’un amour vrai Profond et résistant au temps.

Miracle de l’enfantement. Bénédiction certaine ;

Plus qu’un bien-être, Un enchantement.


Notre fils, l'aîné, n’a pas reçu L’accueil qu’il méritait.

La douleur de l’entaille Au bas ventre Dominait un bonheur A cet instant naissant, trop fragile ;

Le bonheur d’être mère Reporté au réveil N’en fut pas moins intense Et sans réserve.

Tous ces moments magiques, Depuis toutes ces années

Construites ensemble,Sont un ciment d’amour De passion, d’efforts, Et de renoncements.


Quand vous serez adultes, Indépendants de nous,
J’irai vers d’autre rives

Partager l’expérience engrangée....

 

 

Sans titre-4 copie.jpg

 

Quand vous serez adultes ...


Mes parents trop âgés M’appelleront près d’eux Je recommencerai ...


Quittant ma peau de mère, Redeviendrai l’enfant

Le temps de les aimer, autrement. D’accompagner leurs pas, hésitants,

D’être attentive aux mots, leurs mots Balbutiants.

J’embrasserai leur peau si douce, Fanée et creusée de sillons...

Leurs mains tremblantes et fraîches S’accrocheront à mes doigts Aux poignets

Pour m’inviter encore A ne pas les quitter.

Pas avant le grand jour Celui du grand voyage,

Eternel ...

Irrémédiable déchirure ;

Atroce dénouement ;


Le premier arrivé là-haut ....


Profitons d'être ensemble Pendant ce court passage,

Avant le long voyage....

Quel cadeau merveilleux Nous en sommes conscients.

L’échéance se rapproche En même temps que s’ajoutent les ans.


Je ne regrette pas une miette de temps Offerte à toutes celles, à tous ceux,

Qu’un jour j’ai rencontrés.

Une vie sans histoire,

Un bien-être permanent,

Un cadeau, une grâce ; Merci la Vie !




Décembre 1996


Il me reste un mari et deux enfants charmants.

J'ai perdu des amis, des parents depuis tout ce temps passé.

D'autres aujourd'hui souffrent et la vie pour moi continue.

Octobre 2009

 

CETTE PAGE VOUS PARAIT-ELLE IMPUDIQUE ?

QUELLES RAISONS INVOQUEZ-VOUS ?


 

j'ai volontairement éviter les tags.



12:04 Écrit par Charline TABONI dans CITATIONS - VERSCirCulez | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook

Commentaires

bonjour
Il arrive un temps où l'on fait le bilan , ce qui a été, ce qui n'a pas été
c'est normal
bonne journée

Écrit par : bunny le chti | 20/10/2009

Quand on fait un bilan, et le tien est tres literaire, on sort mieux, car on peut voir les choses pour lesquelles on a pase et notre prise de conscience devant et elles, on peut voire si on ameillore, on reste pareil ou on va ver l'arriere. Et decider de la façon comme on va a continuer, espere que tu as choisi la bonne. Amities MARU

Écrit par : mbouillon | 20/10/2009

Bonjour Charline,


Je ne vois rien d'impudique dans cette note. Tu exprimes tes sentiments, de beaux sentiments par ailleurs. Nous avons tous des états d'âme surtout en avançant en âge. A propos de nos parents surtout. Les a-t-on compris ? Les a-t-on suffisamment aimé ? Et c'est une fois qu'ils ne sont plus de ce monde que nous nous rendons compte à quel point ils nous manquent. A ce moment, nous restons l'enfant.
Et puis, nous sommes parents et là; passage difficile aussi lorsque les enfants sont adultes. On voudrait leur transmettre nos expériences et eux, ils savent TOUT ... A ce moment, nous sommes parents et cela nous le serons jusqu'au bout. Et ainsi va la vie. Leurs enfants deviendront adultes, etc....
J'espère ne m'être pas trop éloignée du sujet mais tes réflexions sont celles que nous avons tous, plus ou moins. Elles sont normales.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 20/10/2009

ils sont beaux tes sentiments et tellement reels je te remercie pour ta chanson sur mes petits sabots et je te fais des bises amities
jacqueline

Écrit par : jacquelinepasquet | 20/10/2009

Coucou !

Des sentiments très forts d'une fille et d'une mère .
Joliment écrit , bravo !

Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 20/10/2009

Tes sentiments sont ceux d'une femme qui a vécu toutes ses expériences...il n'y a rien de choquant! beaucoup de ce que tu écris (fort bien d'ailleurs!) pourrait etre repris par tant de femmes qui n'ont pas ton talent! Les sentiments envers nos parents sont peut etre plus émouvants car il y a toujours toujours une petite douleur à leur égard ...on pense toujours ne pas avoir assez fait...mais c'est ainsi..il ne faut trop regarder en arrière...j'ai appris avec le temps qui passe à ne mr fixer que sur le présent...le futur...il a le temps d'arriver!!!
Merveilleux Mozart pour accompagner tes écrits ...une cure de bonheur!!
Je t'embrasse

Écrit par : Jacqueline | 20/10/2009

On ressent tous un jour ou l'autre le besoin de faire le bilan de sa vie. Certains le font pour eux tout seul, d'autres l'écrivent dans un cahier et d'autres encore préfèrent en parler avec les "amis". C'est une bonne chose d'en parler, ça nous libère d'un certain côté du poids qui pèse sur nos épaules. Donc pour moi rien d'impudique dans ce que j'ai lu.

Gros bisous
Véro

Écrit par : Véro | 21/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique