logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LE CHAT | Page d'accueil | L'AFFAIRE FAREWELL »

18/09/2009

MIEUX COMPRENDRE LE SUICIDE

Avec la grippe, les suicides font la une des pages d'information.
Mais ne relater que les problèmes sur une seule entreprise est insuffisant.
J'ai souhaité connaître la situation en France concernant ces drames.

Mieux comprendre le suicide peut-il sauver un proche, un collègue, un voisin...?

(tout ce qui est écrit en rouge cache un lien)

INFOS SUICIDES

Un suicide toutes les 40 minutes
Environ 160 000 tentatives de suicide
Plus de 10000 morts par an

"En 2007, plus de 10 127 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine..."

 

Evolution du suicide en France de 1979 à 2007

voir le tableau en bas de page

Une initiative qui date de 2005 qui ne semble pas avoir été reprise

"Un message pour la vie"

Un simple mot, un regard, un geste,
une image,
quelques notes, une photo,
un film, une
chanson,
un livre peuvent éviter l’irréparable.

 

Le suicide, un phénomène social

"Depuis plus d'un siècle, sur les traces d'Emile Durkheim, fondateur de la sociologie –
notamment celle du suicide –, sociologues, statisticiens et démographes étudient le suicide à travers les chiffres..."

"...Ainsi, il y a plus de suicides en temps de paix qu'en temps de guerre, lors des crises économiques et dans les pays riches. Baisse de la fécondité, augmentation des divorces, diminution de la pratique religieuse favorisent également le suicide... les femmes se suicident beaucoup moins que les hommes..."

Suicide et travail : le lien qui dérange

"Dans la plupart des pays de l'OCDE (1), le dernier demisiècle a été marqué par une montée du suicide des jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans (2)...Malgré le peu d'études menées en France, le Conseil économique et social estime le nombre de suicides sur le lieu de travail à 300-400 par an...'Assurance maladie annonce que 26 suicides ont été qualifiés d'accident du travail ou de maladie professionnelle en 2005. Tout récemment, la série de suicides dans plusieurs grandes entreprises françaises a suscité une réflexion sur la part de responsabilité des organisations du travail..."


Des professions plus à risque ?

"Pour les hommes vivant en France – qui représentent les 3/4 des suicides annuels –, les catégories professionnelles qui se suicident le moins (taux de suicide inférieur à 20 pour 100 000) sont toujours les mêmes depuis la Seconde Guerre mondiale...le travail, en général, a plutôt des effets protecteurs : les hommes inactifs de 25 à 59 ans se suicident deux fois plus que les hommes actifs...Des professions associées à une plus grande proportion de célibataires qui, chez les femmes comme chez les hommes, sont plus touchés par le suicide."


Dépression : cause majeure du suicide

"Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, 70 % des personnes qui décèdent par suicide souffraient d'une dépression. On doit donc considérer cette maladie comme un facteur de risque important du suicide (1)...Fort heureusement, tous les malades dépressifs ne se suicident pas...D'un point de vue statistique, d'autres facteurs de risque ont été identifiés : tentative de suicide antérieure, anorexie mentale, agression sexuelle subie durant l'enfance, antécédents familiaux de suicide, de tentative…Aucune cause ne peut expliquer à elle seule la survenue d'un tel acte."

De la part des gènes à la neuro-imagerie

"Selon l'OMS, la grande majorité des suicidés souffraient de troubles psychiques (1) mais l'inverse n'est pas vrai : certaines personnes sont donc plus vulnérables que d'autres... Des travaux menés depuis une quinzaine d'années suggèrent que cette vulnérabilité pourrait être sous-tendue par des facteurs externes mais aussi génétiques...Attention malgré tout à ne pas conclure à l'existence d'un quelconque « gène du suicide ».
L'objectif des chercheurs est ici de mieux comprendre ce qui rend certaines personnes plus vulnérables au suicide. Mais, comme pour la piste génétique, ces résultats, encore très préliminaires, doivent être interprétés avec une grande prudence."

 

17:15 Écrit par Charline TABONI dans SUJETS DE SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : suicides |  Facebook

Commentaires

To article est profond et documenté; merci. Tout le monde peut être touché par le suicide. Il ne faut pas grand chose pour passer de l'espoir au désespoir, de l'envie au dégout de la vie. Même Papydom en a eu parfois l'idée, jamais le courage. Je n'ai pas eu le temps de creuser la question des suicides dits professionnels et je serais bien curieux de connaitre le ratio France-Télécom par rapport aux autres grandes entreprises françaises. Là aussi bourrage de crâne médiatique ?

Je serre les pouces...

dominique
--------------------------------------------------------------
L'article ou plutôt la chronique n'est qu'un travail copier/coller de lectures trouvées et choisies parmi d'autres.
Tu parles de courage, je crois que la question ne se pose pas en ce terme. Je pourrais te dire qu'il faut du courage pour survivre à certains évènements dramatiques. J'ai retenu que les personnes qui passaient à l'acte faisaient partie de catégories définies, mais que jamais le courage, la lâcheté n' étaient en cause. Le problème est plus complexe puisque certains parlent de gènétiques, surtout de dépression. Et la dépression peut découler de circonstances douloureuses : harcèlement, viol, antécédents familiaux...
J'ai lu qu'en 1996 les médias s'étaient surtout intéressés aux suicides des policiers...à chaque époque son "marronnier"

En ce moment j'essaye d'aider un oncle qui ne trouve plus aucun sens à sa vie. Il aimait peindre, jouer de l'harmonica. Il a perdu son épouse en 2006 depuis c'est la chute. Il a 85 ans.
Merci de ton courage et de ta confiance. Tu es plutôt avare de confidences.
Bonne expo cher Dominique.

Écrit par : papydompointcom | 18/09/2009

sujet difficile et délicat et pourtant beaucoup dans leur famille sont confondus à ce gros soucis !!
bravo pour ta note
-----------------------------------------------------------------
Copier/coller n'est pas le plus difficile. La recherche et le choix parmi toutes les pages lues, c'est cela le vrai travail.
Merci Bernadette

Écrit par : bernadette | 19/09/2009

coucou
je suis toute à fait consciente de se que tu as marquer sur blog et c'est bien pour celà que je met sur le blog et non envoyer individuellement mais je pense que certaine de ses choses sont vraies mais je suis contre quand il est dit d'envoyer à tant de personnes ce que je ne fait pas en général je mets à la poubelle
bonne journée
-----------------------------------------------------------------merci Bernadette

Écrit par : bernadette | 19/09/2009

Coucou Charline, voici un sujet brulant qui nous touche tous et le fait qu'il soit d'actualité dans le monde de l'entreprise n'est pas bon signe ...
Gros bisous et très bon dimanche,

Muad' Dib

Écrit par : Muad' Dib | 20/09/2009

Une autre des causes de l'augmentation des suicides liés au travail est le CHOMAGE et la PRECARITE DE MASSE qui engendrent une PRESSION de plus en plus insupportable.

Dans une situation comme la nôtre avec plus de 5 millions de chômeurs/rmistes et des millions de précaires à 700€/mois, ceux qui ont encore la chance d'avoir un "bon" job correctement rémunéré, s'y accrochent jusqu'à ce qu'à l'extrême limite mort s'en suive...

Beaucoup n'ont plus la liberté qu'avaient les actifs des années 60/70 de démissionner en cas de pression trop pesante.

La solution consisterait donc à "casser" le chômage et la précarité pour rééquilibrer le rapport de force employeur/salarié.

Et c'est possible !

La semaine de 4 jours est un concept expérimenté depuis 12 ans dans 400 PME (Mamie Nova, Fleury Michon, Monique Ranou, petits commerces, auto-écoles, restaurants, entreprises artisanales, labos de recherche, petites SSII informatiques...).
Sa généralisation créerait au minimum 1.6 millions d'emplois CDI/temps plein sans ruiner les entreprises ni l'état, et sans baisse significative des salaires (études INSEE - Caisse des Dépôts et Consignations).

Témoignage d'un collaborateur :
« Je travaille comme freelance pour une entreprise, dont le personnel est à la semaine de quatre jours. Je peux vous dire que c'est très agréable, on sent des gens heureux de vivre! Bon, parfois il faut attendre un peu pour avoir certaines réponses, mais il n'y a pas mort d'homme! »

Cette solution a même été soutenue il y a quelques années par des membres du gouvernement actuel !

http://www.nouvellegauche.fr/vaincre-chomage/

-------------------------------------------------------------

merci de ta participation. Je vais étudier toutes tes propositions et tenter de trouver des "adversaires sérieux" afin d'introduire un dialogue.
Charline

Écrit par : MKL | 20/09/2009

Un sujet difficile mais dont il est bien de rappeler de temps à autres que l'on peut tous un jour par un mot, un geste, aider une personne qui n'en peut plus. L'écoute est très importante aussi !

Bonne fin de dimanche
Bises
Véro

Écrit par : Véro | 20/09/2009

Pas rassurant et je dirai même très inquiétant, preuve que notre société a de gros problèmes, est-ce le déclin ? !! Observons les jeunes, certains non plus le même goût à la vie (par rapport à nous) et n'apprécie guère ce qu'on leur offre. A suivre .....

Bonne soirée.

Écrit par : judith | 20/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique