logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« NICOLAS CANTELOUP | Page d'accueil | UN PETIT PRINCE EST PASSE »

23/02/2009

MARDI GRAS

Souvenirs tendres des jours heureux

quand maman nous préparait nos desserts favoris.

J'ai rédigé ce texte en 2003 lors d'un atelier d'écriture.


Soirée crêpes ou soirée gaufres ?

A l'unanimité, en coeur, les enfants crient : "crêpes!"

Il reste à maman à préparer la pâte dans la cuisine, ma pièce préférée ; chaude et toujours odorante du repas du matin.

C'est soirée crêpes.
Mes frères arriveront après la "guerre" pour avaler sans déguster.
Il faut d'abord trouver le grand saladier en terre cuite, le fouet, celui dont le manche est en bois, une tasse pour y casser les oeufs un par un au cas où l'un d'entre eux serait à jeter.
Peser la farine ?
non pas besoin ;
pour cinq personnes maman utilise tout le paquet.
Pour éviter les grumeaux, aujourd'hui je sais qu'il faut tamiser, mais maman ne s'embarrassait pas, elle avait l'habitude.

Aujourd'hui elle a remplacé la levure de boulanger par un peu de bière.
Dommage car j'adore la levure, je la goûte toujours un peu, elle s' étale entre le palais et la langue et laisse une sensation de pâte molette qui n'en finit pas de fondre et qui laisse un goût de ferment acidulé.

Maman est prête ; je suis près d'elle ; je la regarde.
En guise de tablier, un torchon entoure sa forte taille ; elle est très concentrée sur son travail.

Elle verse la farine, creuse un puits (indispensable c'est comme cela que sa mère lui a appris) ; jette les oeufs, verse la bière ou le lait coupé d'eau et commence à battre les ingrédients sans la farine.

D'abord avec une fourchette et lorsque le mélange est prêt, le fouet prend le relaie et en commençant par le fond du puits, maman tourne en remontant doucement emportant la farine qui tombe peu à peu et se joint au mélange qui s'épaissit.
Maman bat de plus en plus fort, ajoutant de temps en temps un peu d'eau.

La "guerre" a commencé entre la pâte et la pâtissière.
L'important c'est éviter les grumeaux d'où la nécessité de tourner très vite le fouet qui écrase le mélange au fur et à mesure de la bataille.

medium_IMG_7548.jpg
cliquez sur la photo (diaporama)


La pâte à crêpes doit être plus ou moins liquide selon que l'on souhaite obtenir des crêpes épaisses, fines ou moelleuses.
Maman était bonne pâtissière. Elle a appris dans la boulangerie de ses parents.
Mon grand-père Augustin et ses fils, Roger et Raymond, faisaient le pain tandis que ma grand-mère Gabrielle et sa fille Jeanne préparaient les gâteaux.

Les choux à la crème pâtissière, les gaufres et les crêpes étaient les desserts que maman aimait nous préparer.
Dans son regard de "maman gâteau" on devinait le bonheur qu'elle ressentait en nous offrant ses pâtisseries toujours réussies. Elle attendait avec impatience que nous la félicitions une fois encore. Elle n'avait plus à prouver ses talents notre maman.

Nos yeux agrandis convoitaient et volaient les desserts avant que notre bouche ait pu donner son avis.

Tandis que j' installe sur la table cinq assiettes ; des cuillères : une pour chaque personne, une pour la cassonnade, la confiture et le miel, maman a déjà lancé l'opération "crêpes du dessert".

Elle a plongé dans le saladier une tasse à thé pour récupérer la pâte à cuire qu'elle a fait couler dans chaque poêle huilée.
C'est la bonne heure ; l'heure où prennent forme les deux premières crêpes ; l'heure où l' odeur s' incruste dans ma mémoire ; odeur de beurre un peu brûlé ou d'huile chaude ; odeurs sucrées et fermentées de la pâte levée et cuite.

Maman pose la tasse dégoulinante sur une sous-tasse sur laquelle elle attendra la seconde opération, puis la suivante.

Mes frères sont arrivés sans qu'on ait eu besoin de les appeler, bizarre ?
Ces charmants petits frères étalent la confiture, la cassonnade ou le miel ;
ils plient leur crêpe à l'aide de leurs doigts graisseux.
Les premières sont englouties, et disparaissent très vite.

Maman peine à suivre le rythme de ses trois enfants gourmands.
Ses oiseaux affamés se servent sans compter oubliant celles qu'ils ont déjà englouties.

Papa en rentrant du travail s'est joint à nous.

En restera t- il une pour maman ?

 

 


Découvrez Michel Berger!

22:50 Écrit par Charline TABONI dans ATELIER D'ECRITURE | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook

Commentaires

Bonjour Charline

Bel hommage à ta maman, dans des souvenirs bien vivants où la transmission du savoir se fait sans qu'on s'en rende compte. Toi aussi, tu as enregistré les gestes, les attitudes et façons de faire.

Une note pleine d'émotion et de pudeur, où on sent ta maman présente.

Bises du grillon
------------------------------------------------------------
Merci Christian de comprendre tout l'amour que j'ai tenté de faire passer dans ce texte.

Écrit par : christian | 24/02/2009

Que souvenirs émouvants avec l'hommage à ta maman.

Cela me rappelle les journées d'antan, où c'était une vraie fête. Chez moi on fabriquait des merveilles de toutes formes et on s'amusaient à inventer des figures compliquées pour épater le public familial.....

Bises
hélène
------------------------------------------------------------
je me souviens également des cornets en papier qu'elle nous fabriquait qu'elle remplissait de frites. C'était tellement meilleurs que dans les assiettes.

Écrit par : hélène | 24/02/2009

Coucou !

Je crois que les souvenirs avec nos mamans c'est surtout les câlins et la nourriture . Super ta note . Je vais faire des beignets et j'espère que plus tard mes enfants comme nous se souviendront de leurs mamans . Bravo pour les chansons surtout la deuxième qui je crois qu'elle va émouvoir bien de vieux enfants . Sniff !!!

Bizoux Françoise !
------------------------------------------------------------
Les câlins et la nourriture mais aussi la présence permanente lorsque je rentrais de l'école. Le 7 mars un hommage je lui rendrai à ma maman. Déjà 8 années que je ne l'entends plus. Mais je la vois en rêve.

Écrit par : françoise la comtoise | 24/02/2009

BOnjour Charline,

Note culinaire chargée d'émotion.

Etant la " reine des grumeaux"(mais j'utilise désormais la "fameuse" farine sans grumeaux),j'ai regardé le diapo .Il me semble que ce n'est pas un fouet mais une cuillère en bos ( ce que j'utilise).Peut-être devrais me servir su fouet.

J'aime bien la chute de ta note.

Alitiés

betty
------------------------------------------------------------
Le fouet est utile surtout au début pour casser les grumeaux. Ensuite j'utilise la spatule.

Écrit par : betty | 24/02/2009

les mamans c'est fait pour ça,pour nous régaler de bonnes choses ainsi que de tendresse.Je vais te faire une confidence ;en 1949 le mardi-gras tombait un....mardi,mais c'était le 1° mars ,j'en mettrais ma main à couper.Bises Charline et bravo pour cette note de tendresse envers ta maman.
------------------------------------------------------------
Heraime ou mac giver. Tu travailles la charcuterie et le jardinage de façon tellement naturelle que depuis peu je passe régulièrement chez toi sans forcément signer ma présence.

Écrit par : heraime | 24/02/2009

Très joli texte ! Sucré et émouvant !
bises de la Réunion !
------------------------------------------------------------
Merci kaskavelle. J'ai découvert ton blog ce matin, j'y retournerai.

Écrit par : kaskavelle | 24/02/2009

Coucou Charline, merci pour ce superbe texte et pour cette ambiance familiale qui rappelle tant de souvenirs ...
Gros bisous et très bonne journée,
------------------------------------------------------------
merci Muad pour tes statues toujours impressionnantes de beauté, de volupté, charme mais aussi parfois effrayantes ou drôles.

Écrit par : Muad' Dib | 25/02/2009

Joli texte!
J'adore les crêpes!
Bon mercredi!Bises
------------------------------------------------------------
pour ce qui te concerne, je dirais jolies photographies sur ton blog et jolis yeux bleus.

Écrit par : Fancri | 25/02/2009

Un bel hommage à sa maman en y mêlant les chansons appropriées.
Bonne journée
Amicalement
Violette
------------------------------------------------------------
Je suis très heureuse d'avoir fait ta connaissance ce matin. J'invite tous mes amis à se rendre sur ton blog pour voter pour ta petite fille.

Écrit par : Violette la dame mauve | 25/02/2009

Merci charline que d"être passée sur mon blog et ravie que d'avoir fait ta connaissance. Je voulais te dire que j'ai été très émue par la préparation des crêpes de ta maman. Comme nos souvenirs refont surface. Et pas seulement les souvenirs visuels mais également les souvenirs olfactifs.L'on ferme les yeux et l'on a cette impression que d'avoir fait un bond dans le temps.
Eh bien en lisant ton texte, très bien écrit et très bien décrit, je voyait ta maman, avec son tablier-torchon et vous, les enfants engloutissants ces bonnes crêpes.
Je crois que c'est cela le talent dans l'écriture.

Très cordialement

Dominique
------------------------------------------------------------
je suis très sensible aux compliments que tu me fais sachant que sur ton blog l'écriture, la poésie sont privilégiées.
merci beaucoup

Écrit par : Dominique | 25/02/2009

Un beau billet, émouvant et gourmand !!
Merci Charline
Amitiés
Domi
------------------------------------------------------------
Ton blog aussi est émouvant. Il fait réver et nous emmène chez nos amis lointains en Asie.

Écrit par : asiemutée | 25/02/2009

Bonjour Charline,quel beau texte et beau souvenir.
On n'oublie pas les beaux souvenirs de notre enfance avec notre maman.je te comprends.
Bonne journée Charline et amicalement.

Écrit par : nadia-vraie | 25/02/2009

Tu sais, j'étais contente de venir... mais il y a tellement de pubs qui éclatent de partout que je sais pourquoi je ne venais plus...

Pourtant, j'aime bien ce que tu fais !

Écrit par : Quichottine | 26/02/2009

merci de tes commentaires qui m'ont amenée chez toi à cette heure matinale(celle où Paris s'éveille).
Je viens de lire ton texte pudique et aimant, quel bon souvenir, chez nous c'était les gaufres qui réunissaient tout le monde autour de ma grand mère.
un bel hommage
amicalement

Écrit par : mamedjo | 26/02/2009

Bonjour, bon jeudi bises!

Écrit par : Fancri | 26/02/2009

vas VOIR mon blog une video de moi
explique ma demarche humaine
peut tu demander a tous de la regarder afin de comprendre

mon blog

http://michaelconan.over-blog.com/

Écrit par : m | 26/02/2009

Ha ...nostalgie...nostalgie....à quand le Blog "odorifant " avec les odeurs de la cuisine en même temps... Ce qui est bien avec les crèpes , c'est que toute la maison est parfumée...

Un peu de nostalgie aussi : http://pagesperso-orange.fr/becassinetravail/manufrance%201.htm

Bonne fin de semaine maurice

Écrit par : maudub | 26/02/2009

salut
ma voisine m'a apporté des crêpes pour le mardi gras
miam miam
bonne soirée

Écrit par : bunny le chti | 26/02/2009

Que de beaux souvenirs! Les parfums viennent jusqu'à moi! Le tout accompagné de cette chanson très émouvante, c'est un régal ton texte. Quel bel hommage!
Gros bisous Charline!

Écrit par : Alrisha | 27/02/2009

Une famille de pâtissiers??? Mon rêve !!!
LIZAGRECE

Écrit par : liza | 27/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique