logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« "LE POINT DU JOUR" 1948 | Page d'accueil | BLOGUEUSE CUBAINE »

18/06/2008

EXPRIMEZ VOUS EN POESIE

Il y a quelques années, dans des périodes de spleen,

j'ai découvert la poésie.

Un grand cahier à carreaux, un crayon,

l'écriture automatique, ainsi commençait

une thérapie bien agréable.

Mes premiers textes (que j'ai jetés) ont été une aide précieuse.

Et puis je me suis intéressée à la poésie.

J'ai participé à quelques concours.

Un jour j'ai gagné un voyage offert par europe1 (ce poème je vous le proposerai un jour...)

Aujourd'hui en lisant mes messages je me suis rendue sur le blog de Martine que je ne connaissais pas.

QUAI DES RIMES

MARTINE PROPOSE QUE VOUS PARTICIPIEZ  A UN CONCOURS DE POESIES

ELLE ME DEMANDE DE VOUS PRECISER QUE LE

THEME EXACT CONCERNE LE train des gares


Martine écrit dans son blog :

"Concours poésie

J'ai déjà reçu trois poèmes pour le concours. Il sont beaux, chacun dans un genre bien différent, et je remercie ces premiers participants notamment ceux qui n'ont pas l'habitude d'en écrire et qui ont fait un effort.
A vos plumes, envoyez moi vos écrits avant le 23 juin par mail"

 

Nous sommes toutes et tous poètes.

Le simple fait d'écrire peut être poétique.

Rechercher le mot juste, est le plus important.

Ensuite pour commencer une poésie choisir un thème peut faciliter l'expression

surtout pour les premiers poèmes.

Après, laissez courir le crayon sur le papier, relisez,

corrigez les fautes et vous avez créé votre premier poème.

C'est aussi simple que cela.

Un piège à éviter la comparaison avec d'autres poètes.

Soyez vous-même, éclatez vous, crachez votre haine,

votre bonheur, vos angoisses en choisissant les mots justes,

c'est tout !

J'ai gardé quelques uns de vos poèmes reçus récemment sur mon blog :

A la grève des vers
je décrète la guerre
point d'arrêt pour les vers
point de pauses amères
Poètes et poésies
aujourd'hui
chez Charline.
Aujourd'hui
on cajole, on caline
en prose, en vers
bien droits ou de travers,
de toutes les couleurs,
les vers ouvrent leurs coeurs
Chez Charline aujourd'hui
c'est la fête aux amis.
(Fanfan d'Arcachon)

Bonjour Charline ,


A ton invitation , nous répondons , prèsent ,
prouvant notre amitié , simplement en passant !

Toi , qui as en ce jour , d'après la météo ?
au ciel de ton Alsace , le soleil le plus beau !

(huguette --- Montauban !)

 

Un brin de poésie..pour mettre au coin du coeur....


Bises
hélène

 

L'Alsace dans le texte.

Les jolies alsaciennes en liberté,
Toutes bien nichées , les ailes repliées.
Sur les toits ou cheminés,
Les jolies alsaciennes dans leurs nids en sécurité.

Les jolies alsaciennes en liberté,
Errant dans les parcs verdoyants.
Toutes ailes déployées,
Picorent aux pieds des passants.

Les jolies alsaciennes en liberté,
Sur les trottoirs de la ville, égarées.
Essayant de reprendre leur envol,
Hésitantes, toutes ailes déployées.

Christian de Liévin.

 

Un poème reçu est une émotion ressentie.

Une simple phrase est parfois un poème.

J'ai en réserve quelques haïkus, rédigés il y a quelques années, 

qui ne sont que trois vers :

 

Bibliothèque de Romainville

Un grand linceul pour tout bagage

Un aller simple pour

Retrouver ton enfant

Dany pose ses valises

Attachée au Gard

Nul remord

 

Dany le retour

Accroche ton bonheur

Nimbée de lumière

(c'est Dany qui est nimbée)

Charline Taboni

"dans le petit Robert : " poème classique japonais de 17 syllabes réparties en 3 vers (5, 7, 5)" du terme haiku. Certains dictionnaires ajoutent que les haikus parlent de la nature ou des saisons."Le vrai haïku celui de "Bashô" par exemple doit faire référence aux saisons ou à la nature.


Tout ceci pour vous inciter à envoyer à Martine 

vos textes poètiques dont le thème est le voyage.

Courage mais pressez-vous

la date limite de clôture est le 23 juin...
 

09:15 Écrit par Charline TABONI dans CITATIONS - VERSCirCulez | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook

Commentaires

merci à toi , voyage-voyage, voilà de quoi naviguer en alliétarations et assonnances, je me le promets, belle journée à toi

Écrit par : framboisine | 18/06/2008

Merci infiniment Charline pour ta proposition!!
Si j'aime passionnement la poésie....je ne sais pas écrire des vers....cela me bloque quelque part...aussi je me conterai de lire les autres.


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 18/06/2008

J'aimais bien écrire des poèmes dans ma jeunesse ... maintenant, je me contente de les lire ... bien qu'il m'arrive quelques fois de m'essayer au haïku, mais ça c'est une autre histoire (Japon, quand tu nous tiens ...) !!
Amitiés
Domi

Écrit par : asiemutée | 18/06/2008

Bonjour Charline, je vois que les jolies Alsaciennes te plaisent , merci de cette attention, et aussi pour le bateau nommé " Liévin" , cela m'a fait grand plaisir j'en 'ai effecté deux articles sur mon blog.
Un lien est réalisé en direction du tien , comme cela beaucoup de vistieurs profiteront de tes belles photos ainsi que de ton ravissant blog.
Amitiés chtis de Liévin Charline , j'espère que tu as bien profité de ton passage à Liévin.

Écrit par : Christian | 18/06/2008

Bonjour Charline,
Tu es chanceuse d,avoir une facilité à écrire.Moi,je ne suis nulle dans ce domaine.
je connais martine.
Tu as aimé le diapo sur les arbres.
merci de tes visites que j'apprécie.
Bonne soirée et bises.

Écrit par : nadia-vraie | 18/06/2008

Merci beaucoup Charline. J'aime beaucoup l'accrostiche que tu m'as envoyé. Merci de relayer c'est très gentil. J'ai lu avec beaucoup de plaisir tous ces poèmes et haïkus. Bises

Écrit par : Eglantine ou Martine | 19/06/2008

J'ai découvert, assez récemment le blog de Martine que j'aime beaucoup. Malheureusement, moi, je suis nulle en poèsie ...
Bon jeudi ! Bisoux.

Écrit par : dom | 19/06/2008

Bonjour, belle initiative....
bonne soirée! bises.

Écrit par : Fancri | 19/06/2008

Bonjour Charline,

Je ne serai pas prêt pour le 22 juin, mais l'idée de tordre les mots comme une éponge pour leur faire jeter le sens caché me plait assez.

Moi même en gare, au frais matin de tous les vents d'Avignon, j'attendrai dans cette longue chrysalide métallique. Elle accouchera, cigale infortunée, d'un serpent sans langue, dressé à coups de sifflets par un dompteur en casquette blanche.
Calmée, rassasiée d'un déjeuner de cadres pressés et de retraités bedonnants, cette Tarasque filera sans se retourner pour lire l'heure à un horloge en bord de Seine.
Et là, mélancolique, elle se demandera comme moi ce qu'elle fait là !


Bises du grillon parisien la semaine prochaine.

Écrit par : christian | 20/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique