logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« CONCOURS D'ECRITURE Récit policier | Page d'accueil | CONCOURS D'ECRITURE Vers libres symbolistes »

11/03/2008

CONCOURS D'ECRITURE Un conte de fée

UN CONTE DE FEE

Rappel des mots à utiliser :

amertume
bouline (ancien terme de marine qui désignait une corde ; aujourd'hui utilisé en créole haïtien dans l'expression à toute bouline qui signifie à toute vitesse)
brousse
déambuler
espérance
farfadet
lumière
ombellifère
tactile
tataouiner (mot québécois qui signifie tergiverser)

Je vous invite à retrouver tous les mots dans le texte.


LA FOURMI AIME LA CIGALE 

insectes fourmis insecte fourmis 4 gif                                                                                         

Dans son jardin liliputien, la fourmi déambulait entre les feuilles gigantesques du pissenlit, les jolis coeurs des marguerites et l'herbe tendre printanière.

Elle avançait rapidement serrant entre ses pattes avant quelque insecte, (provision pour l'hiver) empoisonné à l'acide formique, acide sécrété par deux glandes thoraciques.
La cigale perchée sur la branche d'un mûrier, stridulait et offrait une symphonie à la brousse endormie.

Une fée vint à passer accompagnée d'un farfadet. Tous deux amoureusement enlacés se protégeaient sous une ombellifère rescapée du passage monstrueux d'un engin qui tondait à toute boulie le carré du pré.


La machine faillit manger la fourmi. Cette dernière se réfugia auprès de la cigale qui avait pour marraine la fée. Toutes deux utilisaient la télépathie, mode de communication le plus approprié pour qui ne possède pas de portable.
La fée transmit à sa filleule quelques notes magiques. Celle-ci, bonne musicienne, imitant les cymbales, éloigna les diaboliques ciseaux géants et sauva la fourmi.

La cigale ne voit jamais l'automne chargée d'or et de lumière. Son espérance de vie est limitée à quelques semaines dès lors qu'elle a commencé à chanter.

cigales.mp3
La fourmi est sans pitié, elle ne tataouinera pas lorsqu'il s'agira de s'alimenter ; elle oubliera vite sa bienfaitrice. Ses antennes organes tactiles l'aideront à s'emparer de sa proie facile. Ses trois paires de pattes emporteront la dépouille de la cigale épuisée.

Mais cet été là, la nuit tombée, notre cigale affaiblie par un tour de chant épuisant, se retrouva fort dépourvue de dynamisme et perdit l'équilibre ; elle tomba sur l'herbe séchée au pied de la fourmi qu'elle avait sauvée. Cette dernière remplie d'émotion autant que d'amertume décida de sacrifier un bon repas facile. Cette fourmi avait un don elle émettait des sons. Elle appela la fée qui arriva auprès de sa filleule évanouïe.
En quelques mots magiques, la cigale s'éveilla, remercia sa marraine et la fourmi qui devînt son amie.

19:30 Écrit par Charline TABONI dans ATELIER D'ECRITURE | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

Commentaires

Tatouiner, j'aime bien.

J'aime bien déambuler dans la brousse, et je trace droit ma route à travers les ombellifères sans tatouiner...Je quitte, c'est l'heure des Guignols sur Canal+

A bientôt.

Écrit par : Crabillou | 11/03/2008

bonsoir
c'est bien écrit tout ça !!! moi aussi j'aime bie ce mot tatouiner !! je ne connaissais pas
bonne soirée
bernadette

Écrit par : bernadette | 11/03/2008

Sympas ,ces exercices d'écritures...Mais cela me demanderai beaucoup trop d'efforts d'imaginagination.
Mais j'applaudis des deux mains l'exploit.

Je suis heureux d'apprendre que Charline fut Eurélienne...
Je ne sais si le Mr Lelièvre commissaire priseur à Chartres était parent ou non avec Monsieur Lelièvre de Dreux. J'essayerai de a renseigner...

Écrit par : pierlouim | 12/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique