logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

« LES SERMENTS DE STRASBOURG | Page d'accueil | A VOIX HAUTE suite & fin »

05/03/2008

A VOIX HAUTE

Lire pour le plaisir ; lire pour faire plaisir ; mais aussi toujours cette envie de prouver...
En rédigeant ces lignes une image un peu floue, ridée par des vagues de souvenirs lointains, émerge...
A voix haute, mon amie Gabrielle s' était appliquée en récitant cette poésie dont elle a oublié le nom. La blessure reste intacte. Son amour propre et son orgueil avaient été profondément atteints. Elle n'avait entendu qu'une réponse, celle de la maîtresse du cours préparatoire qui ne l' avait pas choisie pour participer au concours de poésie.


Dans un premier temps, Gabrielle a transformé l’injustice qu' hier elle éprouvait en désir d’exprimer par écrit ses sentiments.
Cet appétit d'apprendre des mots nouveaux ,de jouer avec eux, de les dévoiler sur l'écran de son ordi, de les caresser des yeux, se transforme en une fringale grandissante qui se développe en boulimie de prouver encore et toujours.
Aimer passionnément l'écriture, transformer une phrase sans éclat en une prose éclatante nécessite une grande énergie. Gabrielle s' épuise à la lecture des dictionnaires ; créer et parfaire, voilà son ambition.
A peine rédigé, le texte est lu et relu à voix haute. Elle relit jusqu'à ce que l' aurore discrètement s'infiltre à travers les interstices des volets mal fermés.
Sa tante Anne-Marie lui avait conseillé de visiter la bibliothèque sonore. Mardi après-midi jour de permanence, elle se rend rue du sanglier. Timidement elle frappe à la porte et entre. Une odeur de vieux papier et de poussière l' aurait incité à rebrousser chemin si elle n'avait promis à sa tante de faire la démarche jusqu'au bout.
Courageusement elle franchit avec une certaine appréhension le seuil d'une pièce dans laquelle repose sur des étagères, des trésors enregistrés ; dans un petit casier, des livres. Cette pièce n'est pas imposante. La lumière du jour s'invite  par  l'ouverture d'une fenêtre haute et peu large, sur son rebord s'étiole une plante verte.
Deux responsables l' accueillent.
"Nous avons dans un bac quelques livres à la disposition des lecteurs. Votre choix peut se porter sur l'un de ces livres. Vous pouvez également utiliser les livres de votre bibliothèque après vous êtes assurée qu'ils ne sont pas enregistrés.
Ensuite je vous propose de faire un test chez vous avec votre magnétophone, et nous déciderons de votre adhésion auprès de notre Association des Donneurs de Voix."

Gabrielle passe le test avec succès et c'est ainsi qu'elle réalise son rêve d'enfant :
"lire tout haut" pour un public.
Elle offrira bénévolement son temps et sa voix à des déficients visuels, les amblyopes,  qui sans elle seraient restés un peu plus hors du monde.

A SUIVRE...

 

 

22:45 Écrit par Charline TABONI dans CHRONIQUES | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

asso exemplaire, qui a donné l'impulsion des livres parlés, beaucoup d'aveugles arrivés tard à la cécité et ne pouvant se mettre au braille, bénéficient de cet admirable don de voix,
j'entends la suite de l'histoire de Gabrielle, Bonne nuit Charline
Françoise

Écrit par : framboisine | 05/03/2008

Très interessantes tes histoires à suivre , nous avons ainsi notre lecture quotidienne , histoires vraies et très positives . BONNE JOURNEE CHARLINE .....bises . huguette

Écrit par : macary huguette | 06/03/2008

je vais m'abonner !
amicalement

Écrit par : ventdamont | 06/03/2008

La voix qui apporte l'evasion! Bise

Écrit par : fleurbleu | 06/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique